Netflix devra proposer 30% de contenus made in Europe

©REUTERS

Le catalogue des plates-formes de vidéo à la demande va être soumis à un quota d'offre de productions européennes. Les sites comme Netflix ou Amazon Plus devront également participer au financement de la production "Made in Europe".

Les législateurs européens - Parlement et Conseil - ont conclu un accord politique ce jeudi après-midi sur de nouvelles règles concernant les services de streaming comme Netflix ou Amazon Prime. Les nouvelles règles, qui doivent encore être formellement adoptées introduisent notamment un quota de 30% de contenus dans les catalogues de ces plate-formes.

Ces sites de vidéo à la demande devront aussi participer au financement des productions européennes, soit en investissement directement dans des productions, soit en versant des contributions aux fonds nationaux.

L'accord entre les négociateurs représentant le Parlement et les États membres porte plus largement sur une refonte des règles sur les services de médias audiovisuels. "Les négociateurs du Parlement européen ont réussi à garantir une protection accrue pour les enfants, des règles plus strictes pour la publicité", notamment a indiqué le Parlement européen dans un communiqué.

Protection des enfants

Le texte de compromis, qui n'est pas public, prévoit ainsi la mise en place d'un mécanisme de protection des données personnelles pour les enfants, garantissant que les données personnelles que les fournisseurs de médias audiovisuels collectent "ne seront pas exploitées pour un usage commercial, notamment pour le profilage ou la publicité ciblée sur le comportement".

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content