Pourquoi les prix repartent à la hausse

©Photo News

Le taux d'inflation annuel de la zone euro s'est élevé à 0,3% en mai, en hausse par rapport au mois d'avril (0,0%), selon Eurostat. Pourtant, les prix de l'énergie restent à la baisse. Mais ce sont les services et l'alimentation qui emmènent cette hausse.

Les prix à la consommation ont augmenté de 0,3% dans la zone euro en mai, mettant fin à une série de cinq mois de baisse ou de stagnation malgré une nouvelle diminution des prix des l'énergie, selon l'estimation rapide publiée mardi par Eurostat, l'office statistique de l'Union européenne.

  • Les économistes prévoyaient en moyenne un taux d'inflation de 0,2%, après une stabilité en avril.

L'estimation rapide d'Eurostat ne comporte pas de variation mensuelle mais les données sur un an montrent que les prix ont surtout augmenté dans les services (+1,3% après +1,0% en avril) et dans l'alimentation (+1,2% contre +1,0% en avril). Les prix de l'énergie ont à l'inverse poursuivi leur décrue avec un recul de 5,0% sur un an, après -5,8% en avril.

Hors énergie et alimentation, la hausse des prix a atteint 0,9% après +0,7% en avril. Les prix producteurs d'avril, publiés au même moment, sont eux ressortis en baisse de 0,1% sur un mois et de 2,2% sur un an alors que les économistes attendaient en moyenne +0,1% et -2,0%.

"S'agissant des principales composantes de l'inflation de la zone euro, les services (1,3%, contre 1,0% en avril) devraient connaître les taux annuels les plus élevés en mai, suivis de l'alimentation, boissons alcoolisées & tabac (1,2%, contre 1,0% en avril), des biens industriels hors énergie (0,3%, contre 0,1% en avril) et de l'énergie (-5,0%, contre -5,8% en avril)" (Eurostat)

 

©Eurostat

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés