Publicité
Publicité

"Tout le monde a intérêt à éviter un ralentissement de la croissance US"

Dans une interview accordée à L'Echo, Nout Wellinck, déclare que " Nous aspirons à ce que la crise ne prenne pas un nouveau visage en 2011".

Dans une interview exclusive à L’Echo à paraître dans le journal de ce week-end, le gouverneur de la Nederlandsche Bank et président du comité de Bâle, Nout Wellink, affirme que face aux déséquilibres économiques observés entre les différents Etat-membres, des adaptations sont nécessaires. " D’ailleurs, dit-il, l’économie allemande remplit en Europe le rôle de locomotive. Les autres pays, qui accusent un retard, devraient profiter du développement favorable de ce pays ".

La compréhension est également de mise face aux décisions de la FED. Wellink rappelle en effet que tant la situation économique des Etats-Unis et de l’Europe que les mandats de la Réserve Fédérale et la Banque centrale européenne sont différents. " La FED doit maîtriser l’inflation et veiller à maintenir le taux de chômage à une faible niveau". Et d’ajouter, " La Fed voit dans son dernier geste un stimulant pour la croissance économique. L’idée des autorités, c’est que le monde dans son ensemble a intérêt à empêcher tout ralentissement de la croissance aux USA ".

De part sa casquette de président du comité de Bâle, il affirme que les nouvelles de normes visant un renforcement des fonds propres des banques devraient réduire la probabilité d’une nouvelle crise financière.

Quant à savoir quel visage prendre la crise en 2011, Wellink affirme qu’il aspire en un aboutissement progressif.

 

Lire l'interview complète ce week-end dans L'Echo

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés