Un milliard d'euros de dons pour restaurer Notre-Dame, un compte ouvert en Belgique

©REUTERS

A elles seules, les trois plus grandes fortunes françaises ont donné un demi-milliard d'euros pour la reconstruction de Notre-Dame. Les familles Arnault et Bettencourt débloquent 200 millions. La famille d'industriels Pinault donnera 100 millions. Tim Cook va aussi aider. D'autres proposent leur expertise, leur force de travail ou les matériaux...

L'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris a été totalement éteint ce mardi matin. Mais le "bilan matériel est dramatique" ont prévenu les pompiers: "l'ensemble de la toiture est sinistrée, l'ensemble de la charpente est détruite, une partie de la voûte s'est effondrée", a indiqué un de leurs porte-parole. Et la flèche qui surplombait ce joyau gothique du haut de ses 93 mètres n'existe plus, effondrée en début de soirée. Les vues aériennes permettent de prendre la mesure des dégâts. Le grand orgue "n'a pas été brûlé" mais sa structure pourrait souffrir de dégâts infligés par le sinistre.

Un plan de reconstruction est déjà à l'étude. Une collecte nationale a été lancée. Quatre organismes (Fondation Notre Dame, Fondation du Patrimoine, Fondation de France ainsi que le Centre des musées nationaux) sont chargés de collecter les dons, un site internet a été lancé. Pour rappel, le président Macron souhaite que la reconstruction de la cathédrale soit achevée dans les 5 ans.

Si les Français sont sous le choc après cet incendie, l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris est aussi vécu comme une tragédie internationale. Les témoignages de sympathies affluent. Et les dons aussi, en vue de la reconstruction.

1.300
chênes
1.300 chênes ont été utilisés pour construire la charpente il y a huit siècles, ce qui équivaut à "au moins 3.000 mètres cubes de bois", selon le premier producteur français de bois de chêne, le groupe Charlois

©REUTERS

De grandes fortunes françaises ont annoncé débloquer de l'argent, pour des montants parfois très élevés. Une générosité encouragée par le système de fiscalité français, qui permet aux mécènes de réduire fortement leurs impôts. Concrètement, les entreprises peuvent déduire 60% de leurs dépenses en faveur du mécénat, avec la possibilité de bénéficier d'un échelonnement de l'avantage fiscal sur cinq ans, dans une limite de 25% du don. 

Rapidement d'ailleurs, la possibilité de recourir à ce système fiscal a fait courir les plumes critiques: ce serait là une façon de faire payer indirectement les contribuables français et de boucler une opération facile de marketing.

La Fondation Roi Baudouin ouvre un compte pour les donateurs belges

La Fondation Roi Baudouin ouvre un compte de projet au bénéficie de la reconstruction de la cathédrale Notre-Dame de Paris, à la demande de plusieurs donateurs potentiels. Les montants récoltés seront transmis à la Fondation du patrimoine à Paris.

Le numéro de compte de la Fondation Roi Baudouin est: IBAN BE10 0000 0000 0404. Il faut mentionner en communication: ***128/3137/00048***.


Des dizaines de donateurs

→ Un grand concert sera organisé samedi soir sur France 2 avec appel aux dons. Cette émission spéciale réunira autour de l'animateur-vedette et grand défenseur du patrimoine Stéphane Bern "les animateurs et journalistes de France Télévisions" ainsi que "de nombreux artistes".

→ L'industriel François-Henri Pinault, président du groupe de luxe Kering, a annoncé dès lundi soir le déblocage de 100 millions d'euros pour reconstruire la cathédrale, via sa société d'investissement Artemis. A noter que la famille Pinault va renoncer à l'avantage fiscal sur son don.

→ Le numéro un mondial du luxe LVMH et son propriétaire, la famille Bernard Arnault, "feront un don d'une somme globale de 200 millions d'euros".

→ La famille Bettencourt et son groupe L'Oréal donnent 200 millions d'euros.

Patrick Pouyanne, le CEO de l'énergéticien Total, contribuera à hauteur de 100 millions d'euros.

Martin et Olivier Bouygues ont annoncé donner 10 millions d'euros via leur holding familiale, SCDM.

→ Le milliardaire Marc Ladreit de Lacharrière, qui contrôle la société d'investissement Fimalac, promet aussi 10 millions d'euros.

Apple va contribuer aux efforts de reconstruction de cette cathédrale "symbole d'espoir", a annoncé son patron Tim Cook sans plus de précisions.

Henry Kravis, co-fondateur du fonds d'investissement américain KKR, et son épouse Marie-Josée Kravis, veulent contribuer à hauteur de 10 millions de dollars (8,85 millions d'euros). C'est le premier don d'ampleur venu de l'étranger. 

→ Le géant informatique français Capgemini compte verser un million d'euros.

Crédit Agricole Ile-de-France, via son fonds de dotation, est pour l'heure la seule banque française à avoir annoncé un chiffre (1 million d'euros) pour la sauvegarde d'urgence de Notre-Dame de Paris. 

BNP Paribas dit "engagée pour contribuer à la reconstruction", sans préciser de somme dans l'immédiat. 

Société Générale est en train de préciser les "modalités" de sa contribution. 

→ L'assureur AXA va donner 10 millions d'euros.

Michelin a pris la décision de participer à la reconstruction via sa fondation, le montant sera décidé par le conseil d'administration de celle-ci. 

→ Sans donner de somme, la présidente de la Ligue de football professionnel Nathalie Boy de la Tour a promis que le football français allait se "mobiliser pour aider financièrement à la reconstruction". 

→ Côté hippisme, le monde des courses a décidé de rebaptiser le Prix du Président de la République, qui doit se tenir dimanche à Auteuil, du nom de la cathédrale et "d'en reverser le bénéfice au profit de la reconstruction" de l'édifice. 

→ Le Comité international olympique (CIO) va donner 500.000 euros pour que la cathédrale soit prête pour les JO de Paris, en 2024.

→ La ville hongroise de Szeged a annoncé faire un don de 10.000 euros, s'estimant redevable à Paris. En 1879, la capitale française avait aidé à la reconstruction de cette ville du sud du pays, dévastée par une inondation. 

→ En Côte d'Ivoire, c'est le roi de Krindjabo, capitale du royaume de Sanwi dans le sud-est du pays, qui a promis un "don" pour la reconstruction, sans préciser de montant. Un prince de son royaume avait été baptisé dans la cathédrale dans les années 1700. 

Notre-Dame de Paris en feu

Des dons en nature... et de l'huile de bras

→ La filière bois française promet des chênes pour la charpente: la fondation Fransylva appelle les 3,5 millions de propriétaires privées de forêts en France à donner un chêne. Par ailleurs, Michel Druilhe, président de l'interprofession France Bois Forêt qui regroupe forêts privées et publiques, assure que l'ensemble de la filière "va s'organiser pour fournir du chêne français, et va participer, y compris financièrement, à la reconstruction de la cathédrale". Groupe Charlois, premier producteur français de bois de chêne, fera un don en nature pour la reconstruction de la charpente.

→ La Confédération des petites et moyennes entreprises (CPME) "se tient à la disposition des pouvoirs publics pour mobiliser son réseau national d'artisans" citant notamment la maîtrise d'ouvrage, la maîtrise d'oeuvre, les artisans et les PME.

→ Le Medef a de son côté appelé les entrepreneurs à participer à la collecte lancée par la Fondation du patrimoine. 

Vinci n'a pas annoncé de montant mais souhaite apporter "une partie du financement" de la reconstruction et propose à tous les constructeurs de France "d'unir leurs forces". 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect