Weber suggère l'abandon progressif des mesures de crise par la BCE

Axel Weber

Evoquant les rachats d'obligations d'Etats de la zone euro, mesure à laquelle il est opposé depuis le départ, Axel Weber, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE) a estimé que "ces achats de titres devraient maintenant être éliminés progressivement".

Axel Weber, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a suggéré mardi qu'il était temps d'envisager une sortie progressive des mesures d'aide exceptionnelles aux banques de la zone euro adoptées pendant la crise.

"Si nous sommes loin de déclarer la crise terminée, il ne serait pas sage de repousser les décisions appropriées", a déclaré M. Weber lors d'une conférence à New York, selon le discours diffusé à Francfort par la Banque centrale allemande dont il est le président.

Selon M. Weber, qui s'exprimait devant le Shadow Open Market Committee (SOMC), "il y a des risques à sortir trop tôt de ce dispositif et des risques à en sortir trop tard". Mais "les derniers sont plus importants que les premiers" a-t-il estimé, s'inquiétant d'un possible impact inflationiste de ces mesures si elles sont maintenues trop longtemps.

La semaine dernière, la BCE avait décidé de maintenir son taux directeur au niveau exceptionnellement bas de 1%, son président Jean-Claude Trichet soulignant que l'institution financière restait "dans un mode d'allocation illimitée" de liquidités aux banques.

Evoquant les rachats d'obligations d'Etats de la zone euro, mesure à laquelle il est opposé depuis le départ, M. Weber a estimé que "ces achats de titres devraient maintenant être éliminés progressivement".

Cette mesure avait été annoncée le 10 mai, face à la crise de la dette grecque. Lors de la première semaine de sa mise en oeuvre, la BCE avait acheté pour 16,5 milliards d'euros d'obligations. Un chiffre en décrue constante depuis.

Cumulé depuis début mai, le total des achats d'obligations publiques par la BCE est désormais de 63,5 milliards d'euros.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés