Une contraction de 8,7% pour la zone euro cette année

Le vice-président de la Commission Valdis Dombrovskis souligne que des risques à la baisse pèsent lourdement sur les nouvelles prévisions économiques. ©AFP

La Commission s'attend à une contraction de 8,7% de l'économie de la zone euro cette année et à la même chose pour la Belgique. Elle souligne que les risques de devoir revoir ces perspectives à la baisse sont "exceptionnellement élevés".

La Commission européenne s'attend, dans ses dernières prévisions économiques publiées ce mardi, à une contraction de 8,7% de l'économie de la zone euro cette année. C'est une aggravation d'un point de pourcentage par rapport à sa précédente estimation, publiée en mai. C'est en ligne avec celle que la Banque centrale européenne (BCE) avait émise le mois dernier.

Pour la Belgique, la prévision est du même ordre, avec une contraction de "-8¾" cette année.

"L'impact du lockdown est plus grave que nous ne l'attendions initialement."
Valdis Dombrovskis
Vice-président de la Commission européenne

Impact du lockdown pire que prévu

Ces prévisions partent du présupposé qu'il n'y aura pas de seconde vague d'infections et que les mesures sanitaires, qui freinent encore l'économie, vont continuer d'être progressivement levées.

"L'impact du lockdown est plus grave que nous ne l'attendions initialement", a indiqué le vice-président de la Commission Valdis Dombrovskis, cité dans un communiqué de presse. Et le Letton d'ajouter que le risque de voir le tableau se noircir encore sous l'effet d'une deuxième vague d'infections reste bien présent.

"Les risques pesant sur les prévisions sont exceptionnellement élevés et principalement à la baisse", indique la Commission. Mais de bonnes surprises sont également possibles. La disponibilité précoce d'un vaccin contre le Covid-19 permettrait de revoir ces prévisions à la hausse. Tout comme un accord ambitieux sur le plan de relance proposé par la Commission ("NextGenerationEU").

Les nouvelles estimations sont "une illustration puissante de la raison pour laquelle nous avons besoin d'un accord sur notre plan de relance ambitieux".
Valdis Dombrovskis.

Rebond en 2021

L'exécutif européen s'attend à ce que l'économie remonte en puissance dans la seconde moitié de l'année, même si le mouvement sera "incomplet et inégal" entre les États membres. Pour 2021, la Commission s'attend à un rebond de croissance de 6,1% dans la zone euro et de "6½" en Belgique. Elle est ici plus optimiste que la BCE de près d'un point de pourcentage.

Ces nouvelles estimations sont publiées à une semaine d'un Conseil européen au cours duquel les Vingt-Sept tenteront de s'accorder sur un plan de relance européen et le budget commun des sept prochaines années - un deal pour lequel la Commission demande de mobiliser 1.850 milliards d'euros au total.

Elles sont "une illustration puissante de la raison pour laquelle nous avons besoin d'un accord sur notre plan de relance ambitieux", selon Valdis Dombrovskis.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés