Abstention record pour les législatives françaises

Le parti du président Emmanuel Macron s'apprête à obtenir une majorité absolue aux élections législatives., cependant l'abstention atteint un niveau record. Suivez les résultats du deuxième tour de ce dimanche 18 juin.
  • Marine Le Pen est élue députée

    La dirigeante de l'extrême droite française Marine Le Pen a été élue pour la première fois ce dimanche députée dans son fief d'Hénin-Beaumont (nord), lors du second tour des élections législatives, marquées par une victoire écrasante du parti du président Emmanuel Macron.Le Front national de Mme Le Pen devrait compter six députés dans la nouvelle Assemblée, selon les premiers résultats, dont Louis Aliot, vice-président du parti et compagnon de Marine Le Pen, qui était jusqu'à maintenant députée au Parlement européen.

  • 355 sièges obtenus pour d'Emmanuel Macron

    La République en marche et le MoDem décrochent 355 sièges à l'Assemblée nationale. Une majorité absolue confortable, même si ce n'est pas un "raz-de-marée" tel qu'annoncé par certains médias. Les Républicains/UDI sont la première force d'opposition, avec 125 élus, ce qui reste assez faible.

  • 35,3% de votants en milieu d'après-midi, en net recul par rapport au premier tour

    La participation au second tour des élections législatives françaises était en net repli en milieu d'après-midi, à 35,33% contre 40,75% à la même heure le 11 juin, selon le décompte du ministère de l'Intérieur. Si la tendance se poursuit, la participation pourrait chuter à un niveau historiquement faible pour ce scrutin, qui devrait offrir une écrasante majorité de députés au président Emmanuel Macron. A la mi-journée, la participation était déjà en recul, à 17,75% contre 19,24% dimanche dernier. 

  • Faible participation pour les législatives

    Les Français votaient au compte-gouttes ce dimanche pour le second tour d'élections législatives qui promettent d'offrir une écrasante majorité de députés au président Emmanuel Macron et toute latitude à ce dernier pour lancer ses réformes face à une opposition laminée. Seule l'ampleur de la victoire du parti présidentiel la République en Marche (REM) fait encore question. Il devrait emporter 400 à 470 sièges de députés sur 577, selon les sondages, soit l'une des majorités les plus importantes de la Ve République, née en 1958, ne laissant que des miettes aux autres partis.

    Devant ce raz-de-marée annoncé, les électeurs semblaient bouder les urnes, lassés selon les politologues par une longue séquence électorale, qui a débuté en novembre avec les primaires de la droite. Seuls 17,75% des 47 millions d'électeurs avaient voté à midi, soit nettement moins qu'au premier tour du 11 juin (19,24%) et qu'au second tour du scrutin de 2012 (21,41%). A ce rythme, l'abstention pourrait dépasser le niveau historique (51,29%) atteint au premier tour. "Les gens vont penser que c'est joué d'avance - peut-être - mais il faut voter quand même", a estimé Marie-Claude Biandell, 58 ans, une électrice de Metz, dans l'est de la France.

    Le président Emmanuel Macron a voté en tout début de matinée dans la coquette station balnéaire du Touquet (nord), où il dispose d'une résidence secondaire avec sa femme Brigitte. Cette dernière n'était pas à ses côtés, contrairement aux scrutins précédents. Le chef de l'Etat s'est ensuite offert un long bain de foule, enchaînant les selfies avec les curieux.

Plus sur Les Marchés

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés