Publicité

Allemagne: la future coalition veut installer Olaf Scholz à la chancellerie début décembre

Olaf Scholz, en passe de devenir le nouveau chancelier allemand ©AFP

Les trois partis qui négocient la formation d'une coalition en Allemagne veulent parvenir d'ici fin novembre à un accord final pour former le nouveau gouvernement dont Olaf Scholz deviendrait le chancelier.

Les trois partis sociaux-démocrates, écologistes et libéraux allemands qui négocient actuellement la formation d'une coalition veulent parvenir d'ici fin novembre à un accord final pour former le nouveau gouvernement dont Olaf Scholz deviendrait le chancelier dans "la semaine du 6 décembre". Les trois formations, aux programmes très différents, mènent depuis début octobre des discussions pour tenter de former une coalition inédite, sans les conservateurs d'Angela Merkel qui ont enregistré le pire score de leur histoire lors des législatives du 26 septembre.

De nombreux sujets restent à régler, tels que la façon dont financer les investissements massifs réclamés par les Verts et le SPD tandis que les libéraux se montrent intransigeants sur le respect des contraintes budgétaires.

Vendredi dernier, ils avaient jeté les bases de leur future alliance en présentant un pré-accord de gouvernement de 12 pages récapitulant leurs points d'accord et les réformes qu'ils entendent mener dans les quatre années qui viennent. Parmi les compromis trouvés : pas de hausse d'impôts, le respect des limitations d'endettement, un objectif de sortie du charbon avancé à 2030, l'augmentation du salaire minimum horaire à 12 euros.

De nombreux sujets restent cependant à régler pour définir la feuille de route d'un futur gouvernement notamment sur la façon dont financer les investissements massifs réclamés par les Verts et le SPD tandis que les libéraux se montrent intransigeants sur le respect des contraintes budgétaires. Ecologistes et FDP ont d'ailleurs entamé une passe d'arme dans les médias, chacun revendiquant le portefeuille ministériel clé des Finances.

Il reviendra ensuite au parlement d'élire officiellement le social-démocrate Olaf Scholz, actuel ministre des Finances, pour succéder à Angela Merkel à la chancellerie. Cette date de début décembre pour former le premier gouvernement post-Merkel est ambitieuse, ont reconnu les trois partis qui avaient jusqu'ici promis de former le prochain exécutif d'ici Noël.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés