Ça bouge sur tous les fronts en Espagne

©EPA

Juste avant la chute du gouvernement espagnol, les Catalans ont reçu un signal positif de Madrid pour l'entrée en fonction de la nouvelle équipe gouvernementale en Catalogne.

Le gouvernement espagnol a donné son feu vert à l'entrée en fonction du nouveau gouvernement indépendantiste catalan, qui n'inclut plus de "ministres" incarcérés ou exilés, condition indispensable à la levée de la tutelle imposée à la Catalogne. La composition du nouvel exécutif formé mardi par le président catalan Quim Torra a été publiée dans l'édition de ce vendredi du journal officiel de la Généralité de Catalogne.

Une publication qui n'a pu se faire qu'avec l'aval du gouvernement central qui avait placé la région sous son contrôle direct après la tentative de sécession de l'automne dernier. Madrid avait alors refusé de publier le premier exécutif annoncé le 19 mai par Torra et qui incluait quatre ministres emprisonnés ou exilés en Belgique depuis la vaine déclaration d'indépendance du 27 octobre dernier.

Mais le président catalan a finalement publié mardi une nouvelle liste sans ces quatre dirigeants indépendantistes poursuivis par la justice pour leur rôle dans la tentative de sécession. La publication de l'exécutif catalan dans le journal officiel va pouvoir permettre la prise de fonction de ce gouvernement, ce qui entraînera automatiquement la levée de la tutelle imposée à la riche région du nord-est de l'Espagne.

 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content