Publicité
Publicité

"Il y a des Européens à temps plein et d'autres à temps partiel" (Juncker)

Un an avant les élections, le gratin européen s'est réuni à Florence à la conférence sur l'Etat de l'Union. Le président de la Commission Jean-claude Juncker s'est attaqué à l'euroscepticisme. Il a appelé à adopter le budget de l'UE avant les élections de 2019. Le Belge Karl-Heinz Lambertz, président du comité des Régions, est monté au créneau pour s'opposer aux coupes sombres dans le budget de la politique de cohésion.