La campagne de l'AKP en Belgique agace les autorités

©Kristof Vadino

Comment l’AKP, le parti islamo-conservateur du président Erdogan, s’est-il procuré les adresses des ressortissants turcs en Belgique? La commission de la vie privée est saisie. L’AKP risque des sanctions.

Envoi de tracts à domicile, affichage sauvage, bus électoraux aux abords des bureaux de vote… La campagne menée en Belgique par l’AKP, le parti islamo-conservateur du président Erdogan, auprès des ressortissants turcs passe de moins en moins bien. Le volume des plaintes s’épaissit. Et le risque de sanctions grandit.

©Kristof Vadino

Les élections législatives turques ont lieu le 1er novembre prochain. Les électeurs vivant en Belgique sont, quant à eux, invités à voter du 8 au 25 octobre. L’enjeu est crucial pour Erdogan, qui veut à tout prix retrouver la majorité absolue perdue en juin. Chaque voix compte. L’AKP a mis en place un dispositif bien huilé. Au point de susciter des plaintes.

La dernière en date pourrait lui coûter cher. Le parti turc a adressé une lettre aux ressortissants turcs pour les inviter à voter AKP. La missive est signée par le Premier ministre turc et président de l’AKP Ahmet Davutoglu. Comment a-t-il obtenu ces adresses? Une plainte est arrivée au cabinet du secrétaire d’État à la Vie privée Bart Tommelein (Open VLD), qui a saisi la commission de la protection de la vie privée aux fins d’enquête. La matière est régie par la loi de 1992 sur l’utilisation des données personnelles.

"Nous avons de nombreuses preuves que l’AKP envoie des lettres et des tracts électoraux aux Turcs de Belgique."
Yasin Sunca
Représentant du HDP

Sanctions éventuelles

"L’utilisation des données personnelles aux fins politiques ou religieuses est soumise à l’autorisation de la commission de protection de la vie privée", dit Sandrine Carneroli, avocate spécialisée au cabinet Berenboom. "En cas de violation de cette loi, les tribunaux peuvent être saisis et ordonner des dommages et intérêts, voir des sanctions pénales".

L’envoi de ce type de lettre semble courant. "Nous avons de nombreuses preuves que l’AKP envoie des lettres et des tracts électoraux aux Turcs de Belgique", dit Yasin Sunca, le représentant du parti turc HDP, rival de l’AKP. "Nous avons reçu plusieurs plaintes", souligne Kader Sevinc, représente du CHP, le parti démocrate turc.

L’AKP, sollicité par nos soins, n’a pas réagi.

©Kristof Vadino

Le cas n’est pas isolé en Europe. L’autorité néerlandaise de protection de la vie privée (CBP) mène une enquête à l’encontre de l’AKP pour l’envoi de lettres similaires aux citoyens turco-néerlandais. Une autre affaire est pendante. Excédé par la multiplication des affiches à l’effigie de Tayyip Erdogan sur le mobilier urbain de sa commune, le bourgmestre de Schaerbeek Bernard Clerfayt (FDF) s’est constitué partie civile et a déposé plainte auprès du parquet. Ce type d’affichage sauvage est interdit, le contrevenant s’exposant à une amende de 225 euros par m2.

Des affiches et des tracts, on en retrouve aussi auprès des bureaux de vote. "Des bus vont et viennent chaque jour au consulat à Bruxelles. Ils portent des affiches représentant Tayyip Erdogan et le Premier ministre Davutoglu", ajoute Yasin Sunca.

Ce procédé est interdit par la loi électorale turque. "Le conseil supérieur électoral vient de rappeler qu’on ne peut faire campagne pendant la période électorale".

©Kristof Vadino

Le député N-VA Peter De Roover est encore plus explicite. Selon lui, "les électeurs votant pour l’AKP seraient récompensés par exemple par une réduction de 20% sur les vols de Turkish Airlines, des primes pour les femmes turques ayant des enfants à l’étranger et une réduction sur la somme versée pour éviter le service militaire". L’agacement face au zèle de l’AKP n’est pas neuf. Début octobre, le bourgmestre de Bruxelles Yvan Mayeur (PS) s’était opposé à ce que le président Erdogan réserve le Palais 12 pour un meeting, juste avant sa visite officielle en Belgique. Il a finalement eu lieu à Strasbourg.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés