La Catalogne remet à plus tard l'élection de son président

©EPA

Le parlement catalan a annoncé le report du débat prévu lundi quant à la formation du gouvernement. Aucune date n'a été avancée pour la reprise des discussions.

La Catalogne a repoussé sine die l'élection d'un nouveau président de l'exécutif régional au lendemain de la décision du Tribunal suprême espagnol de maintenir en détention le candidat présenté par les partis indépendantistes pour le siège. Les juges ont refusé sa libération en estimant que le risque de récidive existe.

Jordi Sanchez, 53 ans, est actuellement en prison pour rébellion et sédition pour sa participation à l'organisation du référendum d'autodétermination du 1er octobre 2017, jugé illégal par Madrid. Il a été désigné après le désistement, jeudi, de Carlos Puigdemont, le président sortant, exilé à Bruxelles.

Le président du Parlement de Barcelone, Roger Torrent, a expliqué vendredi soir que l'élection du prochain président de la Generalitat serait suspendue le temps pour les partis séparatistes de porter l'affaire devant la Cour européenne des droits de l'homme.

De nouvelles élections?

Si le blocage se prolongeait dans la région, il reviendrait au chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy de convoquer de nouvelles élections régionales.

"Ce n'est nullement une tragédie qu'il y ait de nouvelles élections, bien que ce ne soit pas la priorité et qu'aucun d'entre nous ne le veuille", a déclaré Carles Puigdemont dans une interview publiée vendredi par le quotidien nationaliste catalan El Punt Avui. "Si nous revenons à des élections, ce sera à cause de l'irresponsabilité de l'Etat, qui n'a pas accepté les résultats du scrutin du 21 décembre", qui a redonné la majorité en sièges aux indépendantistes au parlement catalan, a affirmé M. Puigdemont dans l'interview publiée avant l'annonce de la décision du juge.

Le porte-parole du gouvernement espagnol, Íñigo Méndez de Vigo, a répété qu'une "personne en détention provisoire n'est pas en situation d'exercer les fonctions qui incombent au président de la Catalogne". Il a demandé aux indépendantistes de trouver un candidat "capable d'exercer ses fonctions, dans le cadre légal".

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés