Le parti du président ukrainien remporte les législatives

©REUTERS

Le parti du nouveau président ukrainien Volodymyr Zelensky a remporté la majorité absolue au Parlement, selon des projections réalisées par deux médias ukrainiens à partir de résultats officiels partiels des législatives anticipées.

Le parti du président ukrainien Volodimir Zelenski est donné grand gagnant des élections législatives qui avaient lieu ce dimanche dans l'ancienne république soviétique.

Selon des projections réalisées par les médias ukrainiens, le parti Serviteur du peuple - du nom de la série télévisée dans laquelle Zelenski incarnait un président fictif avant d'être élu à la tête de l'Etat en mai dernier - devrait obtenir au moins 226 sièges sur 450 au parlement monocaméral, soit une majorité absolue. Ce serait la première fois qu'un parti obtient une telle majorité depuis l'indépendance du pays en 1991.

La formation prorusse Plateforme de l'opposition arrive deuxième du scrutin, devant le parti de l'ancien président Petro Porochenko, selon ce même sondage de sortie des urnes.

Cinq partis au total devraient franchir le seuil des 5% nécessaire pour avoir des représentants au Parlement. Volodimir Zelenski, ancien acteur de séries télévisées sans aucune expérience politique, a créé la surprise en remportant largement l'élection présidentielle de mai dernier. Il a promis de lutter contre la corruption et d'améliorer la qualité de vie des Ukrainiens, dont le pays est l'un des plus pauvres d'Europe.

Son parti, nouvellement créé, ne disposait d'aucun représentant au Parlement. En plus de gérer les tensions avec la Russie, le nouveau gouvernement devra s'atteler à une importante réforme économique pour maintenir le pays à flot en respectant les engagements pris auprès de créanciers internationaux.

Zelenski, qui a annoncé la tenue d'élections anticipées aussitôt après avoir porté serment en mai, a promis de parvenir à un cessez-le-feu dans l'est du pays où se poursuivent les affrontements avec les séparatistes pro-russes qui ont fait quelque 13.000 morts.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect