155 migrants parviennent à passer la barrière de Ceuta

©AFP

Un groupe de 155 migrants africains est parvenu à pénétrer ce vendredi dans l'enclave espagnole de Ceuta, dans le nord du Maroc, en franchissant la haute clôture hérissée de barbelés.

Pour la première fois en un an, un groupe de migrants est parvenu à pénétrer dans l’enclave espagnole de Ceuta. Avec sa jumelle Melilla, elles possèdent les seules frontières terrestres entre l’Europe et l’Afrique par le nord du Maroc. Le groupe, composé principalement de Guinéens, est passé à l’aube, profitant du brouillard. "Certains ont escaladé la clôture, d’autres ont cassé l’une de ses portes pour passer", explique le porte-parole de la préfecture.

Celui-ci a également indiqué qu’il "ne savait pas si les 155 migrants seront renvoyés au Maroc", et ce en dépit d’un rappel à l’ordre du Conseil de l’Europe en 2018. Alors que le gouvernement socialiste de Pedro Sanchez avait renvoyé 116 Africains au Maroc, le Conseil avait rappelé à Madrid qu’ils devaient "être protégés contre le refoulement et les expulsions collectives".

L’Espagne les avait justifiés par le biais d’un accord passé avec le Maroc en 1992, lequel est vigoureusement critiqué par les ONG de défense des migrants. Huit jeunes sont restés perchés durant des heures au sommet de la clôture ce vendredi, implorant de pouvoir passer. "Ils seront renvoyés au Maroc", a indiqué la préfecture.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés