3 ans après les attentats contre Charlie Hebdo, la France rend hommage

©AFP

Emmanuel Macron a rendu un hommage sobre trois ans après les attentats de Charlie Hebdo et de l'Hyper Cacher et qui avaient causé 17 morts.

À 11h ce dimanche, Emmanuel Macron a été rendre hommage aux victimes de l'attentat contre Charlie Hebdo, qui s'était déroulé le 7 janvier 2015. Il s'est rendu aux anciens locaux de la rédaction et a observé une minute de silence, avant de continuer son parcours jusqu'à l'Hyper Cacher, où, le 9 janvier 2015, un autre attentat s'était déroulé. Les commémorations se sont voulues volontairement sobres.

"Je ne suis plus Charlie"

Trois ans après la vague "Je suis Charlie", en soutien à l'hebdomadaire satirique, l'unanimité n'est plus de rigueur. Alors que des millions de personnes étaient descendues dans les rues en 2015 en arborant ce slogan, beaucoup pensent aujourd'hui que le journal "va trop loin". Selon un sondage de l'institut Ifop, seulement 61% des Français se sentent encore "Charlie", dix points de moins qu'en janvier 2016. 

©AFP

Selon Thomas Guénolé, politologue et membre du parti de gauche radicale la France insoumise, "on aurait pu conserver une union nationale quasi unanime, y compris chez les Français de confession musulmane, en faveur de la liberté d'expression, du droit à la caricature, contre les communautarismes et l'expression islamiste" si n'était pas né un "principe de suspicion" envers les musulmans.

Historien de la laïcité, Jean Baubérot déplore aussi que des militants "se rendent propriétaires de l'esprit Charlie alors que la manifestation du 11 janvier était consensuelle". Y étaient présents "tous les partisans de la laïcité avec leurs différences, c'est normal qu'il y en ait", relève-t-il.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés