Angela Merkel tente de rallier ses troupes

La chancelière allemande Angela Merkel tente à partir de lundi de rallier ses troupes lors du congrès de son parti conservateur alors que son gouvernement apparaît impopulaire avant une année électorale décisive.

En l'absence d'opposant, la dirigeante de l'Union démocrate-chrétienne (CDU) devrait être réélue à la tête d'une formation politique qu'elle dirige depuis dix ans, ce lundi par les 1.001 délégués de son parti réunis jusqu'à mardi à Karlsruhe (sud-ouest).

Pourtant, un an après avoir formé, comme elle le souhaitait, un gouvernement avec ses alliés libéraux du FDP, la chef de gouvernement a vu les critiques se multiplier, en particulier sur son choix très contesté par les Allemands de prolonger la durée de vie des centrales nucléaires.

Tous les sondages montrent que son gouvernement accuse sérieusement le coup alors que six scrutins régionaux doivent se tenir en 2011, dont un très attendu dans le Bade-Wurtemberg, où la CDU pourrait perdre la majorité qu'elle détient depuis 58 ans.

Dans un entretien au journal dominical Welt am Sonntag, Angela Merkel a imputé le manque de popularité de son gouvernement à "un mauvais démarrage", à la crise financière et à des "décisions douloureuses" concernant par exemple le système d'assurance santé que son gouvernement a dû prendre depuis son entrée en fonction.

Angela Merkel se voit aussi reprocher des déchirements au sein de son gouvernement sur des dossiers aussi lourds que les coupes dans les budgets sociaux ou les baisses d'impôts.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés