Assainissement de 54 milliards d'euros pour les banques espagnoles

Miguel Angel Fernandez Ordonez, le gouverneur de la Banque d'Espagne

La banque d'Espagne a annoncé mardi avoir approuvé le plan d'assainissement du secteur bancaire qui prévoit 29 milliards d'euros de provisions supplémentaires et 15,6 milliards de plus en 2012 pour renforcer le capital principal des banques.

Les 29 milliards de provisions et les 15,6 milliards de capital s'ajoutent aux 9,2 milliards déjà prévus en 2011, soit un total de 53,8 milliards, indique la banque d'Espagne, comme prévu dans la réforme du secteur adoptée le 3 février par le gouvernement pour assainir le secteur des excès hérités de la bulle immobilière qui a éclaté en 2008.

Sur 135 établissements, "90 entités ont couvert les exigences au 31 mars" et les 45 autres le feront dans les temps.

Onze banques participent à "cinq opérations d'acquisition ou fusion qui sont chacune à différentes étapes", ajoute la banque d'Espagne dans un communiqué, sans fournir plus de précision.

Le secteur qui est l'une des sources d'inquiétudes pour l'avenir économique du pays est en pleine restructuration après avoir été fragilisé par des crédits risquant de ne pas être remboursés, ainsi qu'un stock d'immeubles et de terrains saisis.

Ces actifs considérés comme "problématiques" --car à la valeur incertaine-- représentaient, selon la Banque d'Espagne, 176 milliards d'euros en juin 2011, un chiffre qui a sûrement grimpé depuis.

L'Espagne, entrée en récession au premier trimestre, multiplie les gestes pour rassurer les marchés et ses partenaires européens qui s'inquiètent de la capacité du pays à redresser la barre et à juguler son déficit budgétaire sans aide extérieure.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés