Aviation: de nouvelles règles pour réduire les perturbations

Les Etats auront davantage de souplesse pour gérer leur espace aérien. Une cellule européenne de coordination de crise va être créée.

(Belga) -  L'Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) a proposé de nouvelles procédures visant à réduire les fermetures des espaces aériens en raison de la présence en altitude de cendres volcaniques, a-t-elle annoncé samedi. Les Etats-membres de l'Union européenne disposeront de davantage de souplesse pour gérer leur espace aérien, de manière à moins perturber les vols tout en assurant la sécurité des vols, a-t-elle expliqué dans un communiqué.

Les nouvelles recommandations de l'AESA ont été rédigées en coopération avec la Commission européenne, Eurocontrol, les compagnies aériennes, les agences nationales, ainsi que les constructeurs d'avions et de moteurs.

Dans la pratique, l'espace aérien serait, en cas d'arrivée d'un nuage de cendres volcaniques, divisé en quatre zones de couleurs différentes, définies par Eurocontrol: blanc (normale), rouge (avec présence possible de cendres mais où les vols peuvent avoir lieu), grise (vols sous conditions) et noire (interdiction recommandée des vols).

La couleur grise est nouvelle. Les Etats-membres de l'UE disposent de davantage de marge de manoeuvre pour décider d'y autoriser ou non les vols. Le centre d'avertissement sur les cendres volcaniques (VAAC) de Londres devra publier de nouvelles cartes toutes les six heures. Elles seront publiées par Eurocontrol.

La Commission européenne, Eurocontrol et l'EASA vont enfin poursuivre leur collaboration pour créer une nouvelle cellule européenne de coordination de crise (EACCC) pour réagir à temps à toute future crise pan-européenne.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés