Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Beppe Grillo veut renégocier la dette italienne

"Nous sommes écrasés, non pas par l'euro, mais par notre endettement. Quand les intérêts atteignent 100 milliards d'euros par an, on est mort. Il n'y a pas d'alternative" à une renégociation de la dette, a affirmé M. Grillo.