Blair auditionné lundi dans l'affaire Murdoch

(© Shaun Curry)

L'ancien premier ministre britannique devra s'expliquer devant la commission d'enquête sur les relations entre la presse et le pouvoir politique. Ses relations avec Rupert Murdoch seront au coeur des débats.

L'ancien Premier ministre travailliste Tony Blair est convoqué lundi devant la commission chargée d'enquêter sur les liens entre la presse et le pouvoir après le scandale des écoutes qui a ébranlé le groupe Murdoch, a annoncé ce vendredi la commission.

Premier ministre entre 1997 et 2007, Blair a entretenu des relations personnelles avec le magnat de la presse Rupert Murdoch, dont le groupe News Corp. était propriétaire de l'ex-tabloïd News of the World, au centre de l'affaire des écoutes.

News Corp. possède d'autres titres influents comme The Times ou The Sun, le journal le plus vendu du pays, qui avait soutenu l'élection de Blair en 1997. L'ex-Premier ministre est par ailleurs le parrain d'un des enfants de Rupert Murdoch.

L'enquête indépendante confiée au juge Leveson a déjà mis en évidence les liens étroits entre certains dirigeants du groupe Murdoch et l'actuel Premier ministre conservateur David Cameron.

Relations (trop) étroites?

Un ex-lieutenant de Tony Blair, l'ancien ministre Peter Mandelson, a reconnu devant cette commission que les "relations personnelles" entre Tony Blair et Rupert Murdoch "étaient plus proches que la sagesse ne l'aurait voulu". Mais il a toutefois nié l'existence d'un "pacte faustien" entre les deux hommes pour avantager News Corp. en échange de son soutien aux travaillistes.

Jeudi prochain, la commission Leveson devrait également entendre l'actuel ministre des Médias, Jeremy Hunt, sur la sellette depuis plusieurs semaines en raison de ses liens avec News Corp.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés