Brexit: "Seul un accord de libre-échange est possible" pour l'Europe

©EPA

Donald Tusk a présenté son "projet de lignes directrices sur le cadre de la future relation" post-Brexit entre l'UE et Londres. Le président du Conseil européen a assuré ne pas vouloir "construire un mur avec le Royayme-Uni".

Après le discours de Theresa May sur le Brexit la semaine dernière, c’est au tour de Donald Tusk, le président du Conseil européen, de donner sa vision sur les futures relations commerciales entre l’Union européenne et le Royaume-Uni.

→ Relire ici ce que Theresa May attend de la future relation commerciale avec l'UE

En déplacement à Luxembourg, Tusk en a profité pour présenter son "projet de lignes directrices sur le cadre de la future relation" avec Londres, qui devrait déboucher sur un accord de libre-échange, dont les contours sont encore incertains.

"L’Union européenne ne veut pas construire un mur avec le Royaume-Uni", a assuré Donald Tusk. L'UE "souhaite que le Royaume-Uni devienne un ami et un partenaire proche et entamera les pourparlers sur l'avenir avec un esprit ouvert et positif".

"Mais étant donné les lignes rouges du Royaume-Uni, seul un accord de libre-échange est possible" et "ce sera le premier accord de libre-échange de l'histoire à desserrer et non à renforcer des liens économiques".

"Mais étant donné les lignes rouges du Royaume-Uni, seul un accord de libre-échange est possible et ce sera le premier accord de libre-échange de l'histoire à desserrer et non à renforcer des liens économiques."
Donald Tusk
président du Conseil européen

Philip Hammond, le ministre britannique des Finances, a prévenu qu'"un accord de libre échange ne serait possible que s'il est juste et équilibré au vu des intérêts des deux parties, et au vu de l'organisation de l'économie britannique et de nos échanges avec les 27 pays de l'UE, il est difficile de voir comment un accord qui n'inclurait pas les services pourrait apparaître comme juste et équilibré".

Dans un projet de directives de négociations dont l'AFP a pris connaissance plus tôt, l’UE prévient Londres que le Brexit "conduira inévitablement à des frictions" commerciales étant donné les "lignes rouges" tracées par le gouvernement de Theresa May. L’Union européenne "doit tenir compte des positions répétées du Royaume-Uni, qui limitent la portée" de la future relation commerciale et "le fait d’être en dehors de l’union douanière et du marché unique entraînera inévitablement des frictions", dit le texte, qui doit être soumis aux dirigeants des 27 et approuvé lors d’un sommet européen les 22 et 23 mars prochain à Bruxelles.

La semaine passée, la Première ministre britannique Theresa May avait précisé qu’elle souhaitait un partenariat "le plus large possible et le plus approfondi possible" avec l’UE après le Brexit. Elle avait également reconnu que son pays n’aurait pas tout ce qu’il veut lors des négociations.

Les guerres commerciales "mauvaises et faciles à perdre"

Donald Tusk en a également profité pour glisser un mot à Donald Trump concernant son intention de taxer les importations d’acier et d’aluminium. Les guerres commerciales sont "mauvaises et faciles à perdre", a-t-il adressé au président américain. Il a aussi appelé les responsables politiques "des deux côtés de l’Atlantique" à "agir de façon responsable".

"Nous devrions avoir un objectif clair à l'esprit: maintenir en vie le commerce mondial et si nécessaire protéger les Européens contre des turbulences commerciales."
Donald Tusk
président du Conseil européen

"Nous devrions avoir un objectif clair à l'esprit: maintenir en vie le commerce mondial et si nécessaire protéger les Européens contre des turbulences commerciales, y compris avec des réponses proportionnées en ligne (avec les règles) de l'Organisation mondiale du commerce", a souligné le Polonais.

Plus tôt dans la journée, la Commissaire au Commerce Cecilia Malmström a présenté les grandes lignes de la réponse que l’Europe fera si Trump impose, comme il l’a indiqué, les importations d’acier et d’aluminium.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés