Brutal coup de frein à la croissance allemande

©REUTERS

Le produit intérieur brut de l'Allemagne a subi un brutal coup de frein au deuxième trimestre en reculant de 0,2%, encore plus que prévu. En cause: la contribution "négative" du commerce extérieur et la baisse des investissements.

Le produit intérieur brut allemand a enregistré au deuxième trimestre une contraction inattendue, la première en plus d'une année, la fragilité des exportations et de l'investissement, tout particulièrement dans la construction, ayant lourdement pesé sur la première économie européenne.

L'Office fédéral de la statistique a annoncé que l'économie s'était contractée de 0,2% alors que les économistes interrogés par Reuters anticipaient en moyenne une stagnation.

Cette statistique, publiée après l'annonce la semaine dernière d'un retour en récession de l'Italie et celle, ce même jeudi, d'une stagnation de l'économie française, soulève de nouvelle questions sur la reprise de l'économie de la zone euro qui semble avoir toutes les peines du monde à se sortir d'une crise qui l'a portée au bord du précipice.

Elle tranche par rapport à la forte croissance enregistrée sur la période de janvier à mars, en partie en raison de la douceur inhabituelle de l'hiver. Au premier trimestre, l'expansion s'était élevée à 0,7%, contre +0,8% annoncé dans la précédente estimation.

En données non ajustées, l'économie a progressé de 0,8% sur n an au deuxième trimestre, ratant le consensus Reuters qui anticipait +1,5%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés