Carles Puigdemont bientôt résident waterlootois

©Kristof Vadino

Carles Puigdemont n’a pas attendu de connaître le sort qui lui sera réservé par Madrid. Il a trouvé refuge dans une spacieuse villa de Waterloo. Le bail locatif a été signé par son ami et conseiller.

On le disait récemment encore hébergé près d’Anvers, dans la villa haut de gamme d’un ami indépendantiste flamand logée dans un parc arboré de deux hectares. Mais on vient d’apprendre de source sûre que Carles Puigdemont n’attendra pas que se termine le combat des chefs que se livrent actuellement Madrid et Barcelone pour se trouver un nouveau nid plus privé en Belgique.

©Kristof Vadino

L’issue du bras de fer en cours pour savoir si son investiture à la présidence régionale sera finalement validée ou pas ne changera donc pas la donne sur ce point précis. Selon nos informations, l’ex-futur président vient en effet de prendre en location une villa neuve de +-550m² comprenant 6 chambres, 3 salles de bain avec sauna, cuisine super équipée, garage pour 4 voitures et terrasse de 100m² donnant sur un jardin de 10 ares.

L’adresse privée choisie se trouve à Waterloo, rue de l’Avocat. Une rue où sort du lot l’imposante villa en briques neuve prise en location dès hier jeudi. Une rue qui risque bien de perdre un peu de son anonymat et de son flegme provincial cossu. Le loyer demandé par le propriétaire belge est affiché à 4.400 euros. Ajoutez-y deux mois de caution et vous avez la somme cash déjà mise sur la table pour disposer des clés sans plus attendre.

Le signataire du bail

Ce n’est pas le très médiatisé locataire des lieux qui a signé le bail locatif, dont la durée augure d’un séjour qui pourrait se prolonger: c’est le principal confident-conseiller et ami de toujours de l’ex-futur président de la Generalitat catalane, Joseph María Matamala Alsina (60), alias "Jami". Comme son protégé, il est géronais et patron de plusieurs sociétés actives dans la communication, l’organisation d’événements… et – plus intéressant dans le cas qui nous occupe – dans la vente et l’installation de mobilier.

©Kristof Vadino

Il est aussi un des fondateurs du mouvement politique Convergència Democràtica de Catalunya à Gérone, au sein duquel il a milité dès 1977 avant de se retirer du devant de la scène politique. Sur les photos montrant Carles Puigdemont ces derniers mois, il est partout à ses côtés, comme un garde du corps: à Bruxelles attablé dans un café, à Gérone lors de la célèbre proclamation-rétractation, au Danemark, à la Copa del Rey même. 

Partout il suit Puigdemont comme son ombre. Il devrait donc également avoir ses appartements à Waterloo. La superficie offerte par la nouvelle villa permet une confortable cohabitation que Jami s’attèle sans doute déjà à meubler. Y compris pour accueillir Madame Puigdemont et les deux filles du couple, si l’exil du " général " catalan devait se prolonger au pied de la butte qui en a vu d’autres.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content