Charles Michel: l'UE et le Japon veulent un vaccin "commun" et "accessible à tous"

Le président du Conseil européen Charles Michel a réaffirmé la solidité du partenariat entre l'UE et le Japon. ©EPA

Efforts communs pour trouver un vaccin contre le Covid-19, relance de l'économie mondiale, avertissement à la Chine quant au statut de Hong Kong... les dirigeants de l'UE et du Japon ont affiché leurs convergences sur la scène internationale ce mardi lors d'une vidéoconférence.

L'Union européenne et le Japon ont convenu de travailler ensemble à la recherche d'un vaccin contre le Covid-19 et à la relance économique mondiale, ce mardi lors d'une réunion par vidéoconférence. 

Le président du Conseil européen, Charles Michel, et la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen se sont entretenus durant une heure avec le Premier ministre du Japon, Shinzo Abe.

Alors que les grandes puissances, États-Unis, Russie et Chine, sont tentées de poursuivre leur propre agenda, l'Europe trouve dans le Japon un de ses partenaires les plus solides sur la scène internationale.

"Le partenariat UE Japon reste fort, il est vigoureux. Nous travaillons ensemble, nous travaillons dur afin de lutter contre la pandémie de Covid", a déclaré Charles Michel.

Un vaccin "accessible partout"

"Le vaccin doit devenir un bien commun accessible partout à un prix abordable."
Charles Michel
Président du Conseil européen

Les dirigeants européens et japonais ont convenu de poursuivre leurs efforts communs pour trouver un vaccin contre le Covid-19 qui serait accessible par tous. "Le vaccin doit devenir un bien commun accessible partout à un prix abordable", a ajouté le président du Conseil européen.

Le président des États-Unis, Donald Trump, est bien décidé à suivre une logique inverse, privilégiant un vaccin disponible en priorité à son pays.

L'UE et le Japon ont également convenu de se coordonner pour relancer l'économie mondiale frappée par l'une des crises les plus sévères depuis les années 1930.

"Nous avons abordé la mobilisation très forte du Japon et de l'UE sur la scène internationale en faveur d'une stratégie solide, ambitieuse et rapide pour la relance économique", a indiqué Charles Michel. Les deux blocs se sont concertés en vue du prochain G7, prévu en juin à Washington.

Relation avec la Chine

"Nous ne sommes pas naïfs, nous ne sommes pas aveugles au comportement qu'adopte la Chine."
Charles Michel
Président du Conseil européen

La relation avec la Chine était aussi au cœur des discussions, alors que Pékin s'apprête à adopter jeudi une loi réduisant l'autonomie de Hong Kong.

"Nous ne sommes pas naïfs, nous ne sommes pas aveugles au comportement qu'adopte la Chine", a dit Charles Michel, appelant la Chine à respecter l'autonomie de Hong Kong.

L'UE et le Japon ont aussi évoqué "la lutte contre les campagnes de désinformation", en provenance de la Russie et de la Chine.

La réforme de l'Organisation mondiale de la Santé était aussi à l'ordre du jour. "Il conviendra de faire le point et de voir comment nous pourrions tirer les leçons de cette crise", a ajouté l'ancien Premier ministre belge.

Les échanges commerciaux entre l'UE et le Japon sont encadrés par un accord de libre-échange entré en vigueur en 2019. Ils représentent un tiers de l'économie de la planète. 

Tout savoir sur le coronavirus Covid-19

La pandémie de coronavirus Covid-19 frappe de plein fouet la vie quotidienne des Belges et l'économie. Quel est l'impact du virus sur votre santé et sur votre portefeuille? Les dernières informations et les analyses dans notre dossier. 

Par thématique:

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés