Chypre: Moscou aidera ses entreprises, pas les particuliers

Reuters ©REUTERS

Moscou n'aidera pas les détenteurs de comptes à Chypre. Mais serait prête à aider ses entreprises confrontées à la crise chypriote.

Le gouvernement russe ne prendra pas de mesures pour aider les entreprises qui ont perdu de l'argent dans le plan de sauvetage du secteur bancaire chypriote, a déclaré le vice-Premier ministre russe Igor Chouvalov.

Un décret publié samedi a confirmé que les titulaires de comptes à la Bank of Cyprus, principale institution de Chypre, vont perdre autour de 60% de leur épargne au-dessus de 100.000 euros afin d'éviter la faillite de l'île.

Si des Russes perdent de l'argent, "cela serait très dommage, mais le gouvernement russe ne va pas prendre de mesures dans une telle situation", a déclaré Chouvalov dimanche soir dans un entretien à la télévision russe cité par l'agence de presse Interfax.

Toutefois, cette position pourrait être revue au cas par cas pour de grandes entreprises dans lesquelles l'Etat russe est actionnaire et qui accuseraient des pertes importantes, a-t-il ajouté.

Et le gouvernement russe est disposé à répondre à toute demande d'intervention pertinente qui lui serait adressée par des entreprises russes touchées par la crise financière chypriote", a indiqué dimanche le vice-premier ministre russe Igor Shuvalov sur la chaîne de télévision Rossiya 1.

A savoir

La majeure partie des 19 milliards d'euros de dépôts non européens et non bancaires dans les banques chypriotes était détenue par des Russes, selon les données de la banque centrale de Chypre.
Sur les 38 milliards d'euros de dépôts détenus par des banques, 13 milliards proviennent d'institutions hors Union européenne.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect