Crispations autour des 130 km/h sur les autoroutes en Allemagne

©AFP

La commission chargée par le gouvernement allemand de définir un plan d’action contre la pollution du trafic routier recommande de limiter à 130 km/h la vitesse de circulation sur les autoroutes. Tollé en Allemagne.

Ce n’est que l’une des 19 mesures évoquées, mais elle provoque un véritable tollé en Allemagne. Une commission d’experts chargée par le ministère des Transports de réfléchir aux moyens de limiter la pollution atmosphérique liée au trafic routier recommande de limiter à 130 km/h la vitesse autorisée sur les autoroutes allemandes.

Le parti social-démocrate associé au gouvernement d’Angela Merkel et les Verts dans l’opposition soutiennent la proposition. "Si les limitations de vitesse peuvent aider à protéger le climat, alors il faut y réfléchir sérieusement", estime le vice-chef du SPD Ralf Stegner. Mais dans un pays où il n’est pas rare de croiser des bolides lancés à 220 km/h, le scénario des 130 km/h fait débat.

Pluie de critiques 

Au cours du week-end, le ministre des Transports, le conservateur bavarois Andreas Scheuer, a estimé que les experts de la commission étaient "tombés sur la tête". Le chef du parti libéral FDP et conducteur de Porsche Christian Lindner a twitté pour sa part qu’il faut "trouver des idées créatives plutôt que de chercher à éduquer" les gens. Les Libéraux parlent même d’ "atteinte aux libertés individuelles". "Tout cela fait penser à l’argumentation de Donald Trump comme quoi une interdiction des armes à feu ne serait pas la bonne réponse pour éviter les massacres dans les écoles, mais qu’il faudrait plutôt armer les enseignants", s’emporte le magazine der Spiegel. "Le ministre des Transports fait preuve d’irresponsabilité, estime de son côté le quotidien Süddeutsche Zeitung. On compte chaque année 400 morts sur les autoroutes allemandes, il y a 50% de morts en plus sur les tronçons où la vitesse n’est pas limitée. 52% des Allemands seraient favorables à une limitation de la vitesse. Mais les opposants à une telle mesure sont trop puissants. Et ils sont à chercher du côté de l’industrie automobile." Les constructeurs craindraient que l’instauration d’une limitation de vitesse dans le seul pays industrialisé à ne pas en avoir ne nuise à la réputation du made in Germany.

La commission argumente elle avec le climat. Selon les calculs des experts, l’instauration d’une limitation de vitesse à 130 km/h sur les autoroutes permettrait de réduire les émissions de CO2 imputées aux transports de 42% sur la base de 1990, à 95 millions de tonnes.

Les autres mesures recommandées concernent le développement des ventes de voitures électriques, pour atteindre 60% des ventes en 2030 et 5,4 millions de véhicules, le développement des transports en commun, l’augmentation du tarif du péage autoroutier pour les camions ainsi qu’une seconde mesure contestée: l’augmentation de 52 cents au litre de la taxe sur les carburants d’ici 2023.

L’Allemagne, qui avait un temps pris la tête du mouvement de lutte contre le réchauffement climatique ne pourra pas atteindre les objectifs ambitieux que le pays s’était fixé à l’horizon 2030. Les associations de protection de l’environnement reprochent notamment au gouvernement de faire trop peu pour tenter de limiter les émissions liées à la circulation automobile.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect