Publicité
Publicité

Décote de la dette grecque et recapitalisation bancaire: toujours de nombreuses questions

Désormais, la tâche des Européens est de stabiliser la Grèce surendettée en renforçant la contribution du secteur financier. Selon des informations qui ont filtré d’un rapport sur la dette grecque rédigé par les inspecteurs internationaux, il semble que le second programme de 109 milliards convenu en juillet ne serait pas suffisant à moins que les investisseurs privés n’acceptent une décote de 60% sur les obligations helléniques. Sans celle-ci, une nouvelle enveloppe de 250 milliards d’euros sera nécessaire pour assurer la solvabilité grecque.