Doublement étoilé un jour, dévalisé deux jours après

©AFP

Quelle mésaventure pour l'Auberge du Père Bise, près d'Annecy en Haute-Savoie. Deux jours après avoir décroché deux étoiles au Michelin, l'établissement de Jean Sulpice est victime d'un vol de sa cave de grands crus.

Moins de deux jours après avoir décroché deux étoiles au Michelin, l'Auberge du Père Bise, près d'Annecy en Haute-Savoie (est de la France), a été cambriolée et ses plus grands crus ont disparu, indique son chef, Jean Sulpice.

Qui est Jean Sulpice? Lisez son portrait

"Entre 150 et 200 bouteilles ont été volées. C'est tout notre patrimoine qui s'en va, des bouteilles achetées par la famille Bise, sur plusieurs générations, et qui vieillissaient là", a déploré le "cuisinier de l'année" 2018 du guide Gault et Millau, confirmant une information de la presse locale.

©AFP

Parmi les plus grands crus subtilisés, des "Château d'Yquem, Pétrus, Margaux, Mouton Rothschild, Cheval Blanc, des bouteilles de 1952, 54, 56... et des Bourgogne très rares", a détaillé le chef, effondré, soulignant qu'une "clientèle étrangère venait spécifiquement pour ces millésimes".

"On est assuré mais leur valeur est inestimable", a dit Jean Sulpice, qui a repris et rouvert l'établissement centenaire l'an passé avec sa femme Magali.

Selon les caméras de vidéosurveillance de l'établissement, les cambrioleurs sont passés à l'action mercredi à 04H00. Malgré la porte blindée de la cave et le code requis pour déverrouiller, les cambrioleurs sont entrés pour visiter "les casiers contenant les plus vieux millésimes", a-t-il expliqué. "Ils n'ont rien pris au-dessus de l'année 2000", cassant au passage "une bouteille de Pétrus" que le chef a trouvée en arrivant en cuisine à 7h.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content