Doutes autour de l'agence de notation de l'UE

© AFP

On espérait que l'agence de notation européenne soit prête pour délivrer ses premières notes dès le premier semestre 2012. Ce sera difficile, vu le peu d'engouement des éventuels souscripteurs approchés. Les 300 millions d'euros nécessaires pour lancer le concurrent de S&P, Moody's et Fitch sont plus difficiles que prévu à trouver.

Le projet de création d'une agence de notation européenne, en réaction à la domination des agences américaines, peut difficilement séduire les investisseurs. Le bureau de consultance Roland Berger n'est pas certain qu'il sera possible de récolter les 300 millions d'euros de capital de départ pour cette agence, écrit le Financial Times Deutschland (FTD) lundi.

Ce projet d'agence de notation européenne est censé concurrencer Standard & Poor's, Moody's et Fitch. Dénommée ERA pour "European Rating Agency", l'agence doit être financée par un consortium d'institutions financières européennes. Le cabinet de conseil Roland Berger a entamé la formation et le développement de cette agence en 2011.

Les responsables comptaient principalement sur un soutien des grandes banques allemandes et françaises mais ont généré peu d'intérêt, selon FTD.

Le bureau de consultance espérait signer le contrat de création de l'agence, sous une forme d'association, pour la fin mars.

Selon le journal allemand, le projet n'est pas totalement abandonné. Un petit groupe d'investisseurs de Francfort aurait montré un certain intérêt.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés