Publicité

Européens, Américains et talibans se rencontrent à Doha

Rencontre entre les délégations européenne, américaine et les talibans mardi à Doha. ©AFP

Une délégation européenne a rencontré pour la première fois les talibans. Les islamistes radicaux au pouvoir à Kaboul cherchent à rompre leur isolement diplomatique.

Les représentants de l'Union européenne et des États-Unis ont rencontré mardi les talibans à Doha. Après vingt ans d'occupation et de guerre, le pays est confronté à une grave crise humanitaire et son économie est à l'arrêt.

C'est la première fois que les Américains et les Européens rencontraient conjointement les islamistes radicaux. Les Occidentaux ont abordé la situation humanitaire en Afghanistan, les droits des femmes et des minorités, la libre circulation et la lutte contre les groupes terroristes État islamique et Al-Qaïda.

Les talibans veulent rompre leur isolement diplomatique et obtenir la reconnaissance de leur nouveau gouvernement par la communauté internationale. Cette reconnaissance permettrait de débloquer les fonds afghans gelés aux États-Unis.

Avant d'en arriver là, les Occidentaux exigent que les talibans remplissent leurs promesses. La chancelière allemande Angela Merkel a rappelé le même jour que "la reconnaissance des talibans n'est pas à l'agenda".

Ces pourparlers, les premiers depuis l'évacuation chaotique d'août, étaient facilités par le Qatar, où se trouve la délégation des talibans depuis 2013 et la plus importante base américaine du Moyen-Orient.

"Les femmes ont droit à l'éducation, au travail et même à faire du business, pour autant qu'elles portent le hidjab."
Suhail Shaheen
Porte-parole des talibans

Plusieurs médias en Afghanistan ont fait état d'une "dégradation" des droits des femmes et des minorités depuis le retour au pouvoir des talibans.

Pour un porte-parole des talibans, Suhail Shaheen, ce sont des "accusations dénuées de preuves". "Les femmes ont droit à l'éducation, au travail et même à faire du business, pour autant qu'elles portent le hidjab", a-t-il déclaré mardi après la rencontre.

Un milliard d'euros d'aide européenne

Les Européens cherchent à éviter un "effondrement" de l'Afghanistan. C'est le sens d'une aide d'un milliard d'euros débloquée mardi par la Commission européenne en faveur de la population afghane.

1
milliard d'euros
La Commission européenne a débloqué mardi une aide humanitaire d'un milliard d'euros pour l'Afghanistan.

"Nous devons faire tout notre possible pour éviter un effondrement humanitaire et socio-économique majeur en Afghanistan", a dit la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. "Nous avons été clairs sur nos conditions pour tout engagement avec les autorités afghanes, y compris sur le respect des droits de l'homme".

"Nous avons été clairs sur nos conditions pour tout engagement avec les autorités afghanes, y compris sur le respect des droits de l'homme."
Ursula von der Leyen
Présidente de la Commission européenne

Lundi, le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a plaidé pour une aide humanitaire aux Afghans, tout en insistant pour le respect des droits des femmes et des minorités.

Un nouveau vol de personnes évacuées d'Afghanistan est arrivé lundi soir au Qatar. Plus de 300 personnes de toutes nationalités ont débarqué sur le tarmac de l'aéroport international de Doha, a pu constater L'Echo.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés