Feu vert à l'entrée de l'Estonie dans la zone euro

La Commission européenne a recommandé mercredi l'adhésion de l'Estonie à la zone euro au 1er janvier 2011, a annoncé le ministère estonien des Affaires étrangères sur son site internet.

(afp) - "La Commission européenne a évalué le 12 mai l'aptitude de l'Estonie a adopter l'euro, et proposé que l'Estonie rejoigne la zone euro en 2011", a précisé le ministère.
Cette recommandation doit maintenant être approuvée par les pays européens, qui devraient l'examiner rapidement.

L'Estonie espère recevoir en juillet le feu vert définitif de l'UE pour passer à la monnaie européenne le 1er janvier 2011, et devenir ainsi le 17e pays à l'utiliser.

L'entrée dans la zone euro est un symbole majeur pour ce pays des bords de la Baltique, situé à l'extrême nord-est de l'Union européenne à laquelle il a adhéré en 2004, après son divorce de l'URSS en 1991.

L'Estonie sera le premier pays balte et le troisième pays ex-communiste, après la Slovaquie et la Slovénie, à entrer dans la zone euro, qui traverse actuellement la pire crise de son histoire.

Les derniers pays à être entrés dans l'Union monétaire sont la Slovénie en 2007, Chypre et Malte en 2008 et la Slovaquie en 2009.

Pour adopter l'euro, les pays candidats doivent respecter plusieurs critères: maîtrise des finances publiques (déficit et dette) et de l'inflation, fluctuations limitées des changes et des taux d'intérêt.

Selon les dernières prévisions de la Commission européenne, l'Estonie devrait avoir un déficit de 2,4% cette année et l'an prochain. Sa dette devrait être limitée à 9,6% en 2010 et 12,4% en 2011, un record dans l'UE.

A titre de comparaison, le déficit public moyen dans la zone euro est de 6,6% cette année et de 6,1% l'an prochain. Pour la dette, les prévisions de la Commission sont de respectivement 84,7% et 88,5%.

L'Estonie, république balte de 1,3 million d'habitants, espérait d'abord adopter l'euro en 2007, mais elle avait été sanctionnée à cause d'une inflation trop élevée.
Son inflation était montée jusqu'à 10,6% en 2008, mais elle est depuis retombée. Elle devrait atteindre 1,3% en 2010 et 2% en 2011.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés