France et Allemagne veulent une réforme de la zone euro pour juin

Le ministre des Finances français et son homologue allemand Olaf Scholz ©AFP

Malgré leurs désaccords, les ministres de Finances français et allemands ont répété samedi leur volonté d'arriver à un accord sur la réforme de la zone euro pour le mois de juin.

"Nous travaillons dur pour trouver des solutions et nous y arriverons" a affirmé samedi le ministre allemand des Finances Olaf Scholz à des journalistes en marge de deux jours en discussions avec ses homologues européens à Sofia, en Bulgarie. "Je suis très optimiste" a-t-il encore ajouté. 

Son homologue français, Bruno Le Maire, se rendra à Berlin dans les prochaines semaines pour résoudre les différences de vues sur certains sujets comme la réduction des risques dans le système bancaire ou un système d'assurance sur l'épargne commun pour la zone euro. Le président du Conseil européen Donald Tusk a appelé les dirigeants européens à arriver à un accord pour la fin du mois de juin.

"Je ne peux pas imaginer que nous n'arrivions pas à un accord" a expliqué Bruno Le Maire lors d'une conférence de presse. "Nous allons dans la bonne direction. La France et l'Allemagne ont la même ambition."

De nombreux sujets à résoudre

Le président français Emmanuel Macron désire approfondir les liens entre les 19 pays de la zone euro, ce qui n'est pas vu d'un bon oeil par Berlin où l'arrivée du socio-démocrate Scholz au ministère des Finances ne semble pas avoir eu d'effet notable sur la politique de son prédécesseur conservateur Wolfgang Schaeuble.

D'autres sujets doivent encore être éclaircis parmi lesquels on retrouve la régulation des banques ou le fonds pour les banques en cas de crises.

Les pays les plus conservateurs sont rétifs à l'idée de partager la charge assumée par les Etats tant que les risques à l'endroit des banques n'ont pas été significativement réduits.

Lire également

Contenu sponsorisé

Partner content