Giuseppe Conte à la tête d'un gouvernement populiste en Italie

©AFP

Giuseppe Conte a formé un nouveau gouvernement en Italie, dont la composition a été validée par le président Sergio Mattarella. Il doit être investi ce vendredi. Voici la répartition des maroquins.

Le parti antisystème, le Mouvement 5 Etoiles (M5S) et celui d'extrême droite, La Ligue, ont conclu ce jeudi un (nouvel) accord sur la formation d'un gouvernement de coalition en Italie.

Les "conditions sont réunies" pour un gouvernement d'union, ont déclaré les leaders des deux partis, Luigi Di Maio (M5S) et Matteo Salvini (La Ligue), dans un communiqué transmis par le parti antisystème. 

"Engagement, cohérence, écoute, travail, patience, bon sens, tête et coeur pour le bien des Italiens. Peut-être qu'on y est enfin, après tant d'obstacles, d'attaques, de menaces et de mensonges", a ajouté Salvini sur Facebook.

Le président italien Sergio Mattarella a convoqué dans la foulée Carlo Cottarelli, qu'il avait chargé lundi de former un gouvernement d'experts pour conduire le pays à de nouvelles élections. Mattarella avait toutefois gelé la formation de son équipe pour laisser le temps aux nouvelles discussions du M5S et de La Ligue, majoritaires au Parlement.

Cottarelli a donc renoncé ce jeudi à former un gouvernement, permettant ainsi à Giuseppe Conte, un juriste novice en politique, de tenter à nouveau de former un gouvernement antisystème. Pour rappel, dimanche dernier, Giuseppe Conte n'était pas parvenu à imposer son équipe, faute d'accord sur le nom du ministre des Finances. Le président avait mis son veto sur la nomination de Paolo Savona, un économiste anti-euro, à ce poste. Conte avait donc renoncé à être Premier ministre.

Le gouvernement proposé par Conte ce jeudi soir au président italien, Sergio Mattarella, a cette fois-ci été validé.

→ La composition du gouvernement et la répartition des portefeuilles ministériels: 

  • Giuseppe Conte, Premier ministre
  • Giancarlo Giorgetti: Secrétaire d'Etat à la présidence du Conseil (chef de cabinet)
  • Luigi Di Maio, vice-Premier ministre et ministre du Développement économique
  • Matteo Salvini, vice-Premier ministre et ministre de l'Intérieur
  • Giovanni Tria à l'Economie et aux Finances. Ce professeur d'économie politique est proche des idées de La Ligue sur la fiscalité, mais favorable au maintien de l'Italie dans la zone euro.
  • Paolo Savona, l'économiste de 81 ans, mais anti-euro, se retrouve aux Affaires européennes
  • Enzo Moavero Milanesi est placé aux Affaires étrangères. Très européen, il a travaillé durant 20 ans à Bruxelles et a été ministre des Affaires européennes de Mario Monti et d'Enrico Letta.
  • Alfonso Bonafede: Ministre de la Justice
  • Elisabetta Trenta: Ministre de la Défense
  • Giulia Bongiorno: Ministre de la Fonction publique
  • Erika Stefani: Ministre des Affaires régionales
  • Barbara Lezzi: Ministre du Sud 
  • Sergio Costa: Ministre de l'Environnement
  • Lorenzo Fontana: Ministre des Handicapés et de la Famille
  • Gian Marco Centinaio: Ministre de l'Agriculture
  • Danilo Toninelli: Ministre des Transports et des Infrastructures
  • Marco Bussetti: Ministre de l'Education
  • Alberto Bonisoli: Ministre de la Culture et du Tourisme

L'exécutif italien sera donc investi ce vendredi à 16h00 (HB) à Rome, a annoncé la présidence italienne. Après avoir prêté serment, Conte demandera la confiance au Parlement.


Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés