Herman Van Rompuy, démineur pour le Brexit? Il dément

©REUTERS

C'est la chaîne Sky News qui l'affirme. Theresa May, la Première ministre britannique, aurait contacté Herman Van Rompuy qu'elle voit comme un "influencer". Van Rompuy reconnaît tout au plus sa présence à l'ambassade britannique.

L'ancien président du Conseil de l'Europe, Herman Van Rompuy est-il l'homme qui réussira à débloquer l'épineux dossier du Brexit? Il aurait été contacté par la Première ministre britannique Theresa May pour son influence au sein de l'Europe. Objectif: aider le Royaume-Uni a trouver un compromis avec les autorités européennes sur sa sortie de l'Union. Le repas aurait été convenu par May pour aborder les modifications à apporter au texte sur l'organisation de la frontière entre l'Irlande et son pays après le Brexit, le fameux "backstop".

Le repas s'est tenu à la résidence de l'ambassadeur britannique à Bruxelles où était également présent Michel Barnier, le négociateur européen. Ce dernier s'entretenait avec le ministre britannique du Brexit, Stephen Barclay.

"Rien de tout cela"

Herman Van Rompuy a démenti avoir été contacté par le Royaume-Uni. "Rien de tout cela", a-t-il indiqué à Belga. Il reconnaît tout au plus avoir été invité lundi soir à la résidence de l'ambassadeur, sans autre commentaire.

Downing Street n'a donné aucun détail sur la réunion. Il s'est juste limité à indiquer que la rencontre Barnier-Barclay avait permis de préparer les "futures étapes" du processus de Brexit.

Theresa May doit par ailleurs s'adresser aux élus de la Chambre des communes ce mardi avant un nouveau débat prévu jeudi au parlement. Le message de Theresa May va exhorter les députés à "garder leur sang-froid" sur le Brexit afin de contraindre l'Union européenne à accepter des concessions de manière à éviter une sortie sans accord du Royaume-Uni le 29 mars.

Lire également

Publicité
Publicité