L'Allemagne réduit plus vite que prévu ses déficits

La reprise économique plus vigoureuse que prévu va permettre à l'Allemagne de réduire son déficit budgétaire plus vite qu'escompté, selon la planification budgétaire du gouvernement obtenue par l'AFP.

Le déficit budgétaire, c'est-à-dire le nouvel endettement du seul Etat fédéral, atteindra 65 milliards d'euros cette année, contre une précédente estimation de l'ordre de 80 milliards d'euros. En 2011, il se montera à 57,5 milliards d'euros, contre 76,6 milliards d'euros prévus auparavant.

Fin juin, le ministère des Finances avait déjà indiqué que les rentrées fiscales meilleures que prévu, conséquence d'une économie qui repart et de la bonne tenue du marché du travail, feraient baisser le déficit budgétaire pour 2010. L'Etat a en outre cédé pour plus de 4 milliards d'euros des licences de téléphonie mobile de nouvelle génération.

Pour 2011, Berlin s'attend à 10 milliards d'euros de moins que prévu de dépenses liées à l'emploi, et, du fait du moindre endettement, une baisse de plusieurs milliards d'euros des charges d'intérêt. Le déficit structurel, c'est-à-dire indépendant de la conjoncture, se montera l'an prochain à 46 milliards d'euros.

L'Allemagne a inscrit l'an dernier dans sa constitution un plafond d'endettement, qui l'oblige à réduire drastiquement le déficit budgétaire structurel d'ici 2016.

Le déficit de l'Etat fédéral est une composante du déficit public, pris en compte par le Pacte de stabilité européen, au même titre que celui des Etats régionaux, des communes et des caisses de sécurité sociale.

 

(Photo: la chancelière Angela Merkel)

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés