L'Angleterre dit non aux boissons énergisantes pour les enfants

©ANP

Le gouvernement britannique a annoncé vouloir interdire les boissons énergisantes aux enfants. Obésité, problèmes cardiaques, dépendance… Les risques pour la santé associés à ces boissons sont nombreux. En Belgique, aucune législation comparable à celle de l’Angleterre n’est prévue.

Interdire les boissons énergisantes aux enfants et adolescents, c’est la volonté du gouvernement britannique. Une consultation publique a été lancée ce jeudi en ce sens, afin, principalement, de décider si la limite d’âge sera placée à 16 ou à 18 ans. Les boissons énergisantes étant moins chères que les autres sodas en Angleterre, leur consommation est de 50% supérieure à celle observée dans les autres pays européens. L’interdiction vise principalement une diminution de l’obésité infantile, en partie causée par ces boissons, en moyenne 65% plus sucrées que les autres sodas, selon les chiffres cités par le gouvernement. L’obésité n’est pas le seul danger pour la santé de ces boissons énergisantes.

Comme l’indique le docteur en cardiologie Christophe Scavée, l’absorption de trop grandes quantités de caféine, dont les effets sont renforcés par la taurine, peut causer des troubles cardio-vasculaires, comme de l’hypertension, des palpitations voire un arrêt cardiaque. Boire une seule canette de temps en temps n’est pas mauvais pour la santé. "Le problème, explique le docteur Scavée, est que la consommation chez les jeunes de ce type de boisson est souvent excessive, surtout lors de sorties." Environ 12% des adolescents interrogés par une enquête de l’Agence européenne de sécurité des aliments, affirment en boire plus d’un litre en un court laps de temps. Selon le docteur Scavée, cela peut mener à des infarctus, chez de jeunes personnes pourtant en bonne santé.

Chez les plus jeunes enfants, la consommation de boissons énergisante est à éviter, car elle peut rapidement entraîner une intoxication à la caféine. Le Dr Scavée nous explique: "un adulte d’environ 70 kg peut consommer jusqu’à 400 mg de caféine par jour sans problème. Mais pour un enfant, disons de 30 ou 35 kg, la limite avant intoxication est beaucoup plus basse." En Europe, ils sont pourtant environ 16% d’entre eux qui en consomment entre 4 et 5 fois par semaine. "Il y a de nombreux cas d’enfants, entre 10 et 15 ans, qui se présentent dans les hôpitaux avec une dose toxique de caféine dans le sang, ce qui donne des palpitations et des symptômes de pré-comas." déplore le cardiologue.

Le cardiologue se veut cependant rassurant: "La caféine à des doses correctes, c’est-à-dire environ 4 tasses de café par jour, est bonne pour la santé. Je la conseille même à mes patients". Plusieurs études ont d’ailleurs montré les effets bénéfiques sur la santé, comme la stimulation du cerveau, qui réduirait les risques d’Alzheimer.

Energy drink + alcool = danger

Pour le docteur Christophe Scavée, qui a écrit de nombreux articles sur les boissons énergisantes, l’un des plus grands dangers de ce breuvage est qu’il est très souvent conjugué avec de l’alcool en soirée. En moyenne, 17% des adolescents européens boivent régulièrement leur boisson énergisante avec de l’alcool, 12% le font à chaque fois. "Ça diminue la sensation d’ébriété et permet de tenir plus longtemps pendant une soirée, mais cela augmente les comportements dangereux comme la prise du volant en état d’ébriété ou les abus sexuels", explique-t-il.

De plus, la consommation de ces boissons peut entraîner un état de dépendance, principalement à cause de la caféine. "C’est pour cette raison que beaucoup d’entre nous tiennent à leur petit café le matin. Mais quand on en consomme trop, d’autant plus avec de l’alcool, on peut plus facilement devenir dépendant à d’autres substances, comme la cocaïne", précise le docteur Scavée. L’ingestion d’un mélange boisson énergisante et alcool libère de la dopamine, une hormone du bonheur, en très grande quantité, ce qui provoque un état d’euphorie proche de ceux amené par la prise de drogue.

Législation

Pour limiter la surconsommation de caféine, un règlement européen impose qu’un avertissement soit inscrit sur toutes les boissons contenant un taux de caféine supérieur à 150 mg/l. À titre d’exemple, une cannette de 250 ml de Red Bull contient 80 mg de caféine, c’est-à-dire 320 mg/l. On peut donc y lire: "Teneur élevée en caféine, déconseillé aux enfants et aux femmes enceintes ou allaitantes. À consommer avec modération". En Belgique, aucune mesure d’interdiction de vente aux mineurs n’est prévue par la ministre fédérale de la Santé, Maggie De Block. Selon son cabinet, les dangers viennent d’une consommation excessive de ces boissons. Cependant, il existe un code volontaire dans le secteur du commerce agroalimentaire déconseillant la vente des boissons énergisantes aux moins de 12 ans. En Belgique, 69 millions de litres de ces boissons sont vendus chaque année.

Le docteur Scavée souhaiterait que la Belgique, ou mieux l’Europe, prenne une disposition comparable à celle que les Britanniques s’apprêtent à prendre. En attendant, il conseille à tous les parents d’être vigilants quant à la consommation de ce type de boisson par leurs enfants.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés