L'Etna fait trembler la Sicile

L'Etna est l'un des volcans les plus actifs au monde. ©AFP

Au moins 10 personnes ont été blessées durant la nuit en Sicile, suite à plusieurs secousses sismiques. La conséquence du regain d'activité du volcan Etna, qui est entré en éruption lundi.

L'Etna est entré en éruption à la veille de Noël. Le regain d'activité du plus grand volcan d'Europe, qui culmine à 3.300 mètres d'altitude dans le nord-est de la Sicile, a provoqué plusieurs tremblements de terre. L'une des secousses a été particulièrement forte. Elle atteint 4,8 sur l'échelle de Richter, dans la nuit de mardi à mercredi. L'éruption s'était produite lundi sur le flanc latéral de l'Etna, une première depuis dix ans. Au moins dix personnes ont été blessées, touchées par des débris. "On ne décompte heureusement aucun mort", a commenté le ministre de l'Intérieur italien Matteo Salvini.

La forte secousse a eu lieu au sud-est du volcan, à 5 kilomètres de la mer, où sont situées des petites communes agricoles et viticoles. Des dizaines de familles ont passé la nuit dans la rue par précaution. Six localités ont subi la plupart des dommages matériels. 

60
secousses
60 secousses d'une magnitude supérieure à 2.5 ont été enregistrées depuis l'entrée en éruption de l'Etna, lundi.

Les médias locaux et les images postées sur les réseaux sociaux montrent des bâtiments endommagés près de Catane, ville de l'est de la Sicile comptant 300.000 habitants. L'aéroport de Catane n'a pas imposé de restrictions particulières en termes de trafic aérien, alors qu'il invitait les voyageurs à se présenter bien à l'avance après l'éruption de lundi. L'autoroute qui relie Catane à Messine a, elle, été fermée par endroits car les autorités craignent que les voies n'aient été endommagées par le séisme.

La secousse de 4,8 sur l'échelle de Richter a provoqué des dégâts matériels dans plusieurs communes, comme ici à Zafferana Etnea. ©AFP

Le Stromboli placé sous surveillance aussi

L'institut italien de géophysique et de volcanologie (INGV) pointait mardi une nouvelle fissure à proximité du cratère sud-est de l'Etna. Celle-ci, longue de deux kilomètres, s'est formée après l'éruption, selon des vulcanologues italiens. Depuis le 23 décembre, qui a vu l'activité du volcan gagner en intensité, environ 60 secousses d'une magnitude supérieure à 2.5 ont été enregistrées, d'après l'INGV. 

Les habitants de l'est de l'île italienne sont habitués à vivre avec les colères de "Mamma Etna". Ce volcan est l'un des volcans les plus actifs au monde et les éruptions, petites ou importantes, sont fréquentes. Sa dernière phase éruptive remonte au printemps 2017 et la dernière grosse éruption à l'hiver 2008/2009.

La protection civile italienne a également renforcé a surveillance du volcan Stromboli. Cet autre volcan sicilien, qui fait partie des îles Éoliennes, au nord-est de la Sicile, s'est réveillé mardi en crachant des fragments de lave et dont l'activité semble liée à celle de l'Etna, selon les experts.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés