L'Europe attend "une position claire" du Royaume-Uni sur le Brexit

La présidente de la Commission européenne rencontre samedi le Premier ministre britannique Boris Johnson. ©AFP

Les négociations sur l'accord post-Brexit entre l'UE et le Royaume-Uni sont toujours dans l'impasse. Les dirigeants européens réclament à Londres plus de clarté sur ses positions.

Les dirigeants européens, réunis vendredi à Bruxelles, ont échangé sur les négociations post-Brexit, alors que se tenait le jour même un neuvième round de négociations entre l'Union et le Royaume-Uni sur leur relation future.

Ces négociations sont dans l'impasse, or le temps presse car l'accord de retrait entre en vigueur au 1er janvier prochain. De plus, la Commission européenne a lancé jeudi une procédure d'infraction contre Londres en raison d'une loi britannique allant à l'encontre de l'accord de retrait et, en particulier, de certaines dispositions du protocole sur l'Irlande du Nord.

Aucun progrès n'a été réalisé lors du round de négociations, a indiqué la Chancelière allemande Angela Merkel à la fin du sommet européen. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen s'entretiendra samedi par vidéoconférence avec le Premier ministre britannique Boris Johnson. Les deux dirigeants dresseront "un bilan des négociations".

"Nous voulons un accord, car il vaut mieux avoir un accord quand on est voisins, surtout en période de coronavirus."
Ursula von der Leyen
Présidente de la Commission européenne

"Nous voulons un accord, car il vaut mieux avoir un accord quand on est voisins, surtout en période de coronavirus", a déclaré Ursula von der Leyen, lors d'une conférence de presse à la fin du sommet. Mais cet accord, ce ne sera "pas à n'importe quel prix", a-t-elle averti, estimant qu'il est nécessaire de mettre en place "des règles d'équité et de compatibilité dans le marché unique ainsi qu'un mécanisme en vertu duquel on peut résoudre les litiges". "Quant on veut, on peut", a-t-elle insisté.

Peu d'espoir de trouver un accord

Lors du sommet, les Vingt-sept n'ont pas mené de discussion approfondie sur ces négociations. Ils sont unis sur la question et les progrès dépendent avant tout de la bonne volonté de Londres.

"Tout dépendra de la dynamique des prochains jours", a confié une source européenne proche des négociations. "Nous voulons que le Royaume-Uni soit clair sur ses priorités". Le neuvième cycle de négociations était officiellement le dernier. Mais d'autres discussions devraient avoir lieu avant le prochain sommet européen d'octobre, a précisé cette source.

Les dirigeants européens n'ont pas grand espoir que les points de discorde entre l'UE et le Royaume-Uni se débloquent avant l'échéance du 1er janvier. En outre, l'accord post-Brexit devra encore être ratifié par les parlements.

Pour le Premier ministre britannique Boris Johnson, la balle est plutôt dans le camp de l'Union européenne. "Nos amis (...) ont conclu un accord avec le Canada du type de celui que nous voulons. Pourquoi ne le feraient-ils pas avec nous?", a-t-il dit lors d'une interview à la BBC.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés