L'Europe de l'Est voit aussi le bout du tunnel

Touchée par une des pires récessions de l'Union européenne, la Roumanie est sortie de la récession au deuxième trimestre 2010.

La Roumanie est sortie de la récession au deuxième trimestre 2010, selon une première estimation publiée vendredi par l'Institut national des statistiques (INS), mais les autorités s'attendent à une contraction de l'économie pour l'ensemble de l'année.

Touchée par une des pires récessions de l'Union européenne, la Roumanie a enregistré une hausse de 0,3% de son Produit intérieur brut par rapport au trimestre précédent, la première après six trimestres consécutifs de baisse.

Comparé au même trimestre de 2009, le PIB a toutefois reculé de 0,6% en données corrigées des variations saisonnières.

Selon les analystes, la forte progression des exportations (+25,8% au cours des six premiers mois en glissement annuel) et de la production industrielle (+4,4%) ont permis à l'économie roumaine de sortir du rouge.

Il pourrait néanmoins s'agir d'un répit temporaire, alors que les mesures d'austérité entrées en vigueur début juillet --coupe de 25% des salaires du secteur public et hausse de la TVA de 19% à 24%-- risquent d'entraîner un nouveau recul du PIB.

Le gouvernement redoute en outre l'impact négatif des inondations meurtrières ayant frappé ce pays en juin et juillet, avec des dégâts estimés à 867 millions d'euros.

Pour l'ensemble de l'année, Bucarest s'attend à une chute du PIB de 1,9%.

Durement frappée par la crise, la Roumanie avait obtenu en 2009 un prêt de 20 milliards d'euros du Fonds monétaire international (FMI), de l'Union européenne et de la Banque mondiale, en échange d'une réduction drastique des dépenses publiques.

La semaine dernière, le FMI et l'UE ont promis de verser de nouvelles tranches de leur aide, tout en appelant les autorités à ne pas relâcher le rythme des réformes.

 

Pour sa part, le Produit intérieur brut (PIB) hongrois a stagné au 2e trimestre 2010 après une sortie de récession au 1er trimestre, selon les chiffres provisoires publiés vendredi par le Bureau central des statistiques KSH.
La croissance du 1er trimestre a été revue à 0,6%, contre 0,9% annoncé en juin.
Sur un an, le PIB a progressé de 0,8% au deuxième trimestre, a ajouté KSH dans un communiqué. Au premier trimestre, le PIB avait augmenté de 0,2% en glissement annuel.


KSH ne fournit pas d'explication à ses estimations. La Hongrie était sortie de la récession au 1er trimestre 2010, après cinq trimestres de baisse consécutifs, depuis le 4e trimestre 2008.
Cette croissance du PIB avait surpris car les analystes attendaient encore une récession de 0,1 à 0,3% et ne prévoyaient un retour à la croissance que pour le 2e ou le 3e trimestre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés