L'Europe défend sa stratégie de vaccination

L'Europe a commencé sa campagne de vaccination, avec des lenteurs dans certains pays. ©REUTERS

Critiquée pour les lenteurs dans la distribution du vaccin, l'Union européenne a expliqué sa philosophie, basée sur la constitution d'un portefeuille le plus diversifié possible.

La polémique continue à enfler sur la stratégie de vaccination de l'Union européenne (UE). Alors que le Royaume-Uni et Israël ont déjà administré chacun plus d'un million de doses du vaccin de Pfizer/BioNTech à leur population, certains pays européens, comme la France, n'ont vacciné que quelques centaines de personnes.

La campagne de vaccination en Europe a commencé les 26 et 27 décembre. L'UE a acheté six vaccins auprès de plusieurs entreprises, ce qui représente suffisamment de doses pour vacciner les 450 millions d'Européens. Mais la distribution du seul vaccin disponible est inégale.

À ce jour, seul le vaccin de Pfizer/BioNTech est autorisé par l'agence européenne des médicaments (EMA). L'autorisation d'un deuxième, celui de Moderna, est attendue pour ce 6 janvier. Lundi, l'EMA a tenté d'accélérer son processus de décision, sans y parvenir.

L'Allemagne et le Danemark en tête

Au 1er janvier, l'Allemagne avait vacciné plus de 188.500 personnes, le chiffre le plus élevé au sein de l'UE. Le Danemark avait injecté 45.800 doses, soit 0,78 dose pour cent habitants, le taux le plus élevé. Par contre, à la même date, la France n'avait vacciné que 516 personnes sur 67 millions d'habitants, en raison, entre autres, de la lourdeur des formalités. Les Pays-Bas ne commenceront leur campagne de vaccination que le 6 janvier.

L'Italie, le pays le plus touché en Europe par le coronavirus, avait vacciné 79.000 personnes, ce qui correspond à un taux de 0,13 par cent habitants. La Pologne était au même niveau.

Le Royaume-Uni, le premier pays au monde à avoir autorisé le vaccin de Pfizer/BioNTech, s'est montré nettement plus efficace. Les injections ont commencé le 8 décembre. Plus d'un million de personnes étaient vaccinée au 1er janvier. Londres a également commencé à injecter le vaccin du laboratoire britannique AstraZeneca et de l'université d'Oxford, dont plus de 100 millions d'unités ont été commandées. Ce vaccin est moins coûteux et plus facile à stocker.

L'Europe au défi de la vaccination

Confrontée à une salve de critiques, la Commission européenne a défendu lundi sa stratégie. "Notre philosophie de base est de créer un portefeuille le plus diversifié possible de deux milliards de doses", explique Stefan De Keersmaecker, un porte-parole de la Commission, "nous avons choisi de ne pas mettre tous nos œufs dans le même panier".

"Notre philosophie de base est de créer un portefeuille le plus diversifié possible de deux milliards de doses."
Stefan De Keersmaecker
Un porte-parole de la Commission européenne

L'UE a commandé en novembre 200 millions de doses du vaccin développé par l'américain Pfizer et l'allemand BioNTech. Elle a également exercé une option d'achat de 100 millions supplémentaires pour 2021. Ce vaccin a été validé par l'agence européenne du médicament (EMA) le 21 décembre dernier. Mais ces doses ne seront entièrement livrées qu'en septembre 2021, alors que les États-Unis, qui en ont commandé 200 millions, seront livrés en juillet.

L'Europe a perdu la bataille de la rapidité, pour s'assurer une quantité suffisante de doses. Cette stratégie est critiquée, notamment en Allemagne, où certains apprécient peu que le produit de BioNTech, une entreprise allemande, soit distribué plus vite ailleurs dans le monde.

Lundi, la Commission annonçait qu'elle envisageait de commander des unités supplémentaires du vaccin de Pfizer/BioNTech, sans préciser les quantités et la période de livraison.

Les vaccins de Moderna et de Pfizer/BioNTech se prennent en deux doses, à quelques semaines d'intervalle. Mais la formule de Moderna peut être conservée à -20°C, et non -70°C comme pour celle de Pfizer, qui a forcé le groupe à développer des containers spécifiques pour le transport.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés