Publicité

L'Europe va rétablir une délégation à Kaboul

Plus d'un Afghan sur deux est menacé de famine selon le PAM et l'UE. ©REUTERS

L'UE va rétablir une délégation à Kaboul d'ici un mois afin de faciliter le passage de l'aide humanitaire et l'évacuation d'Européens encore sur place. Plus de 22,8 millions d'Afghans sont au bord de la famine selon le PAM.

Deux mois après avoir fui l'Afghanistan dans le chaos, l'Union européenne (UE) se prépare à envoyer à nouveau une délégation à Kaboul. Le 12 octobre dernier, les Européens ont entamé des discussions avec la délégation des talibans à Doha, la capitale du Qatar, avec pour objectif l'évacuation des ressortissants de l'UE encore présents en Afghanistan et l'envoi d'aide humanitaire. Ces pourparlers visent à établir une relation minimale avec le régime des islamistes radicaux, sans pour autant reconnaître le régime des talibans.

"Nous veillons à établir une présence minimale sur place."
Une porte-parole de la Commission

"Nous veillons à établir une présence minimale sur place", a dit une porte-parole de la Commission européenne, "nous souhaitons être plus proches physiquement". Selon certaines sources, l'UE enverrait des représentants dans la capitale afghane d'ici un mois.

22,8
millions de personnes
Plus de 22,8 millions de personnes, sur 39 millions d'habitants, sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë et au bord de la famine

Ces dernières semaines, la crise humanitaire en Afghanistan s'est aggravée. Plus de 22,8 millions de personnes, sur 39 millions d'habitants, sont confrontées à une insécurité alimentaire aiguë et au bord de la famine, contre 14 millions il y a deux mois, a révélé lundi David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial. Cette crise humanitaire pourrait provoquer de nouveaux exils et une vague migratoire en Europe.

Crise humanitaire

"La situation en Afghanistan est très préoccupante au niveau économique et humanitaire", a ajouté la porte-parole. "Nous essayons de rester aux côtés du peuple afghan dans la mesure du possible, et c'est la raison pour laquelle nous sommes en contact avec les talibans afin de garantir un accès sûr des biens humanitaires".

"Une personne sur deux en Afghanistan a besoin d'aide humanitaire."
Ursula von der Leyen
Présidente de la Commission européenne

La Commission européenne a proposé récemment un paquet d'aide humanitaire d'un milliard d'euros pour l'Afghanistan. "Une personne sur deux en Afghanistan a besoin d'aide humanitaire", a indiqué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, jeudi dernier lors du sommet européen.

Éviter d'isoler Kaboul

Pour l'UE, l'enjeu n'est pas qu'humanitaire et migratoire. Maintenir un contact minimal avec les talibans permettrait aussi de faire pression en faveur des droits humains.

La stratégie des occidentaux est également d'éviter d'isoler Kaboul, le risque étant de voir des groupes terroristes se développer à nouveau en Afghanistan. Isoler le régime afghan reviendrait à l'abandonner entre les mains de la Chine avide des ressources minérales du pays et peu regardante sur les droits humains.

Alors que les États-Unis et l'UE ont quitté Kaboul en août lors d'une opération d'évacuation précipitée, plusieurs pays, comme la Russie, la Chine et la Turquie, ont maintenu leur représentation en Afghanistan.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés