L'islamologue Tariq Ramadan visé par une plainte pour viol

©AFP

Henda Ayari, présidente de l'association Libératrices, accuse l'islamologue et théologien suisse, Tariq Ramadan, de viol et d'agressions sexuelles.

L'islamologue et théologien suisse, Tariq Ramadan, fait l'objet d'une plainte notamment pour viol et agressions sexuelles. La plainte a été déposée auprès du parquet de Rouen, a-t-on appris auprès d'un des avocats de son accusatrice Henda Ayari. Cette ancienne salafiste est devenue militante féministe et laïque.

La plainte porte sur "des faits criminels de viol, agressions sexuelles, violences volontaires, harcèlement, intimidation", selon le document consulté.

Henda Ayari, 40 ans, présidente de l'association Libératrices, a indiqué sur sa page Facebook avoir été "victime de quelque chose de très grave il y a plusieurs années" mais n'avoir pas alors voulu révéler le nom de son agresseur en raison de "menaces de sa part".

"Je le confirme aujourd'hui, le fameux Zoubeyr, c'est bien Tariq Ramadan", écrit Henda Ayari sur Facebook.

Tariq Ramadan n'a pas réagi sur les réseaux sociaux. Ce petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, âgé de 55 ans, est professeur d'études islamiques contemporaines à l'université d'Oxford (Royaume-Uni).

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés