Publicité
Publicité

Avec 70% de primo-vaccinés, la Commission européenne dit remplir ses objectifs

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, encourage "toutes les personnes qui le peuvent de se faire vacciner, pour leur propre santé et pour protéger les autres". ©EPA

La Commission annonce qu'elle a rempli son objectif de vaccination alors que 70% de la population de l'UE a reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid.

Sept mois après le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19, l'Union européenne (UE) annonce qu'elle est parvenue à vacciner la quantité de personnes qu'elle s'était fixée, et ce, malgré les difficultés de livraison et de distribution.

"57% des adultes bénéficient déjà de la protection complète de la double vaccination."
Ursula von der Leyen
Présidente de la Commission européenne

"L'UE a tenu parole. Notre objectif était de protéger 70% des adultes de l'UE avec au moins une dose en juillet. Aujourd'hui, nous avons atteint cet objectif", a annoncé, ce mardi, la présidente de la Commission, Ursula von der Leyen.

"En plus, 57% des adultes bénéficient déjà de la protection complète de la double vaccination. Ces chiffres placent l'Europe parmi les leaders mondiaux."

15%
de vaccinés en Bulgarie
En Bulgarie, à peine 15% de la population est totalement vaccinée, contre 50% en France et en Allemagne.

Des résultats inégaux

La Commission européenne s'était engagée, au début de l'année, à vacciner 70% de la population pour le mois de juillet, sans préciser le nombre de doses qui devaient être injectées. Face aux retards, elle avait reculé cet objectif à septembre. Au final, elle a choisi d'annoncer que son objectif est atteint avec une seule dose.

En outre, la répartition des injections au sein de l'UE est disparate. En Bulgarie, à peine 15% de la population est totalement vaccinée, alors qu'en Allemagne et en France, ce taux atteint 50%.

"Nous avons livré un nombre suffisant de doses aux États membres pour qu'ils puissent administrer des vaccins à 70% de la population avec une double dose", a précisé le porte-parole de la Commission, Stefan De Keersmaecker.

Des débuts difficiles

La Commission a conclu, l'été dernier, des contrats de préachat de vaccins contre le Covid-19 auprès de six laboratoires. La commande finale et la planification de la campagne de vaccination relevait de chacun des 27 États membres de l'UE.

"Nous avons bien accéléré, mais nous devons poursuivre nos efforts, le variant Delta reste extrêmement dangereux."
Ursula von der Leyen
Présidente de la Commission européenne

Les débuts de la campagne de vaccination furent difficiles, en raison de stocks insuffisants, d'une mauvaise préparation de certains États et des campagnes menées par les anti-vaccins. La firme AstraZeneca, en particulier, ne livra qu'un quart des doses promises au premier trimestre.

"Nous avons bien accéléré, mais nous devons poursuivre nos efforts, le variant Delta reste extrêmement dangereux et j’encourage toutes les personnes qui le peuvent de se faire vacciner, pour leur propre santé et pour protéger les autres", a averti la présidente de la Commission.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés