Publicité
Publicité

L'UE fait sa rentrée politique avec le discours sur l'état de l'Union

La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, mardi lors de son arrivée à Strasbourg. ©REUTERS

Ursula von der Leyen mettra l'accent sur la réussite de la stratégie vaccinale européenne et sur la reprise économique, ce mercredi devant les députés européens à Strasbourg.

Des fonctionnaires sur les nerfs arpentent les couloirs du Parlement. Des dizaines de journalistes sont présents sur place, malgré les restrictions sanitaires. Les chefs de groupes politiques sont en verve à la tribune de l'hémicycle. Nul doute: depuis lundi, c'est l'ambiance des grands jours au Parlement européen à Strasbourg. La présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, prononce ce mercredi à 9h son discours sur l'état de l'Union. Un moment très attendu. C'est la deuxième fois seulement depuis février 2020 que les députés européens se réunissent dans la capitale alsacienne. Cette fois, on a l'impression que les affaires redémarrent.

Le discours sur l'état de l'Union, une pratique en cours depuis 2010, est un exercice très suivi, un peu partout en Europe. Il est l'occasion pour le chef de l'exécutif européen de baliser l'année politique à venir. Après vingt mois à la présidence, c'est aussi l'occasion, pour Ursula von der Leyen, de dresser un bilan. "Son discours a été discuté durant des semaines par de nombreux intervenants, internes et externes à la Commission", dit une source européenne.

La stratégie vaccinale

Selon nos informations, la présidente von der Leyen a prévu d'axer son intervention sur le "succès" de la stratégie vaccinale de l'Union européenne, le pass sanitaire et le plan de relance économique. Le plan d'achat collectif de vaccins a fonctionné, selon la Commission, plus de 70% des adultes européens étant vaccinés contre le covid. Quant à l'industrie pharmaceutique européenne, elle a produit 700 millions de doses de vaccin pour l'UE et 700 millions de doses pour le reste du monde.

700
millions de doses
L'industrie pharmaceutique européenne a produit 700 millions de doses de vaccin pour l'UE et 700 millions pour le reste du monde.

La présidente devrait aussi souligner que la reprise économique est meilleure qu'attendue grâce à l'avancement des plans nationaux de relance. Elle évoquera aussi les violations de l'État de droit.

Ursula von der Leyen devrait également aborder les points qui fâchent, comme la question du retrait chaotique des occidentaux d'Afghanistan, une illustration supplémentaire du manque de poids de l'UE sur la scène internationale. Elle devrait éviter de s'étendre sur le pacte migratoire européen, dans l'impasse.

Les libéraux et les "Verts" très critiques

Ursula von der Leyen, membre du Parti populaire européen (PPE, démocrate chrétien), devrait recevoir le soutien de sa famille politique. Les sociaux démocrates (S&D), le deuxième parti du Parlement, allié au PPE, ne devraient pas embarrasser la présidente. Même si, en coulisses, se déroule une bataille feutrée entre les deux partis sur la succession du Président du Parlement européen, David Sassoli (S&D). Un accord tacite conclu prévoyait une alternance fin 2021. Mais le chef de file du PPE, Manfred Weber, pressenti pour remplacer l'Italien, a annoncé qu'il renonçait au perchoir.

"L'Afghanistan est le dernier exemple de l'humiliation subie régulièrement par l'UE sur la scène internationale."
Philippe Lamberts
Coprésident des Verts européens

Les libéraux de Renew Europe (RE), membres de la majorité parlementaire, devraient se monter un peu plus critiques. "Cela a bien avancé sur certains points", a indiqué mardi le chef de file des libéraux, Dacian Ciolos, "mais je ne suis pas certain que la Commission va mettre en œuvre toutes ses propositions".

Les écologistes, en dehors de la majorité, devraient reprocher à la Commission ses lenteurs dans la lutte contre les changements climatiques. "Nous devons aller plus vite, nous devons être plus ambitieux sur le climat", dit le coprésident des Verts, Philippe Lamberts. La question du poids de l'Europe dans le monde inquiète aussi les écologistes. "C'est un désastre. L'Afghanistan est le dernier exemple de l'humiliation subie régulièrement par l'UE sur la scène internationale", ajoute-t-il.

Le résumé

  • Lors de son discours sur l'état de l'Union, la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen devrait mettre en avant la "réussite" de la stratégie vaccinale européenne et le plan de relance qui a permis une reprise économique plus forte que prévue.
  • Plusieurs questions restent en suspens, comme l'adoption du plan climat "Fit for 55", la refonte de la politique migratoire, le poids de l'UE dans le monde.
  • Ursula von der Leyen devrait recevoir le soutien de la majorité démocrate-chrétienne, socialiste et libérale.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés