Publicité

L'Europe veut limiter à 9 mois la validité du certificat covid

Le commissaire européen à la Justice, Didier Reynders, a présenté la nouvelle recommandation européenne sur le certificat covid. ©AFP

La Commission européenne recommande de fixer la validité du certificat covid numérique à neuf mois. Elle propose aussi d'administrer la troisième dose 6 mois après la vaccination ou dans les 9 mois au maximum.

650
millions de certificats
Plus de 650 millions de certificats numériques ont été délivrés à ce jour.

Face à la reprise de la pandémie de Covid-19, la Commission européenne a proposé ce jeudi une nouvelle recommandation sur les règles de libre circulation au sein de l'Union européenne. L'exécutif européen propose que la validité du certificat covid numérique, ou pass sanitaire, s'élève à neuf mois après la vaccination complète. En outre, les personnes qui auront reçu une dose de rappel bénéficieront d'une extension automatique de la validité du certificat sanitaire.

La Commission propose aussi de mettre en place une approche davantage "personnalisée" des mesures de restrictions, basée sur la détention d'un certificat sanitaire, et pas uniquement sur les cartes.

"Notre certificat n'est pas seulement un succès en Europe, il est devenu une norme mondiale."
Didier Reynders
Commissaire européen à la Justice

Plus de 650 millions de certificats numériques de ce type ont été délivrés à ce jour dans 51 pays. "Notre certificat n'est pas seulement un succès en Europe, il est devenu une norme mondiale", a déclaré Didier Reynders, le commissaire européen à la Justice. "La Commission proposera en temps utile la prolongation du certificat au-delà de l'été prochain."

"L'objectif ultime est de ne plus avoir besoin de ce certificat. Mais il y a de plus en plus d'infections, et dans le contexte actuel il est très important de continuer à utiliser cet outil pour permettre la libre circulation", a-t-il ajouté.

Cette recommandation fait suite à un long débat entre les États membres et le Parlement européen sur la durée de l'efficacité du vaccin. Les nouvelles règles devraient être adoptées dans les semaines à venir, de manière à entrer en vigueur le 10 janvier 2022.

Troisième dose

"Au bout de neuf mois, le certificat covid ne sera plus valable."
Didier Reynders
Commissaire européen à la Justice

Pour fixer la durée de validité du certificat numérique, la Commission a pris en compte les orientations du Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC) sur l'administration de doses de rappel à partir de 6 mois, en ajoutant 3 mois supplémentaires pour s'assurer que les campagnes nationales de vaccination puissent s'adapter.

"Le but de notre recommandation est de favoriser la troisième dose. Au bout de neuf mois, le certificat covid ne sera plus valable", a précisé Didier Reynders.

De plus en plus de pays européens ont commencé à injecter des doses de rappel, ou "booster". Le risque est grand, à ce stade, de voir les gouvernements adopter des approches divergentes. Pour assurer une coordination, la Commission recommande l'administration de la troisième dose après 6 mois au plus tôt, ou 9 mois au plus tard.

Approche personnalisée

La Commission veut privilégier une approche basée sur la personne. "Les titulaires d'un certificat numérique ne pourront être soumis à des restrictions, d'où qu'ils viennent, comme une quarantaine ou un test", a résumé Didier Reynders.

Les personnes n'ayant pas de certificat pourront continuer à voyager moyennant la production d'un test PCR réalisé avant ou après le départ.

Par ailleurs, la liste des personnes bénéficiant d'exemptions, comme les voyageurs professionnels, sera revue à la baisse.

Les enfants de moins de 6 ans ne seront pas soumis aux restrictions de circulation. Ceux de 6 à 12 ans non plus, à moins qu'ils n'arrivent d'une zone rouge foncé.

Changement de critères

La carte avec code couleur ne sera plus le seul outil de référence. "Elle ne sera pas supprimée, mais les critères seront changés", a indiqué le commissaire belge. Désormais, les couleurs seront établies en fonction de trois critères: le nombre de cas de covid dans le pays, des taux de vaccination et des taux de test PCR.

Pour les voyageurs des zones "vertes", aucune restriction ne devrait être appliquée.  Par contre, les voyages à destination et en provenance des zones "rouge foncé" devraient être découragés.

"Tous ceux qui sont vaccinés pourront entrer dans l'UE"

La Commission européenne a proposé ce jeudi que les 27 États membres de l'UE rouvrent leurs frontières à partir du 10 janvier prochain aux voyageurs non-essentiels ayant reçu un vaccin approuvé par l'OMS. À ce jour, seuls les voyageurs ayant reçu un vaccin autorisé par l’UE peuvent entrer sur le territoire européen.

"Tous ceux qui sont vaccinés pourront entrer dans l'Union européenne", a déclaré Ylva Johansson, la commissaire européenne aux Affaires intérieures.

L'exécutif européen ajoute toutefois une garantie. Ces personnes ayant reçu un vaccin approuvé par l'OMS devront également produire un test PCR négatif effectué avant le départ.

Les voyageurs non-essentiels provenant des pays tiers se verront appliquer la même exigence imposée aux Européens de durée de validité de 9 mois du certificat vaccinal. Ils devront donc avoir reçu une troisième dose dans les 9 mois maximum après la vaccination complète.

En outre, la Commission propose de supprimer à partir du 10 mars 2021 la liste des pays en provenance desquels tous les voyageurs sont autorisés, quel que soit leur statut vaccinal. Cette liste, comptant une vingtaine de pays à faible taux d’infection, est régulièrement mise à jour, ce qui est source d’incertitudes.

Les personnes ayant récupéré du covid dans les 180 jours pourront aussi entrer dans l’UE pour autant que cela soit attesté dans un certificat covid et qu’elles produisent un test PCR.

Les nouvelles règles précisent également que les enfants entre 6 et 17 ans devraient pouvoir voyager dans l'UE avec un test PCR négatif effectué avant le départ.

Le résumé

  • La Commission européenne propose de fixer une durée standard de validité du certificat covid numérique de 9 mois. Elle recommande également l'administration d'une troisième dose après 6 mois au plus tôt, ou 9 mois au plus tard.
  • L'exécutif européen veut privilégier une approche personnalisée basée sur la détention du certificat numérique, davantage que sur les cartes avec code couleur. Ces cartes sont maintenues, mais leurs critères sont adaptés.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés