Publicité
Publicité

L'Ukraine veut rediscuter son accord gazier avec la Russie

©REUTERS

Le Premier ministre ukrainien juge l'accord existant "léonin" et désavantageux pour son pays. L'Ukraine avait bénéficié en avril dernier d'une remise de 30% sur le prix du gaz en échange de la prolongation d'un accord militaire avec Moscou.

Le Premier ministre ukrainien Mykola Azarov a déclaré ce mercredi que son gouvernement souhaitait revoir l'accord gazier "léonin" conclu en 2009 avec la Russie qui a pourtant déjà accordé à Kiev en 2010 une importante ristourne. "Nous avons pour objectif de revoir l'accord avec la Fédération de Russie, extrêmement désavantageux pour l'Ukraine, et allons persuader avec insistance nos partenaires russes de la nécessité de le faire", a déclaré Azarov en ouvrant un conseil des ministres à Kiev.

Accord avec Moscou

L'Ukraine avait déjà obtenu en avril de Moscou une remise de 30% sur le prix du gaz, en échange du prolongement de 25 ans de l'existence de la base de la flotte russe en Crimée (sud de l'Ukraine). Cette décision avait été dénoncée comme "haute trahison" par l'opposition pro-occidentale ukrainienne. Aujourd'hui, Kiev souhaite changer le principe de la formation du prix de cet hydrocarbure, a expliqué Azarov.

Selon l'accord "léonin" conclu en janvier 2009 par l'ancien Premier ministre Ioulia Timochenko "le prix du gaz est déterminé par une formule qui prévoit une hausse trimestrielle du prix" d'environ 25 dollars les 1000 m3 et "reste toujours en vigueur", a affirmé le Premier ministre.

L'Europe attentive

Les relations entre l'Ukraine et la Russie dans le domaine gazier sont suivies de près par l'Union européenne, 80% des livraisons du gaz russe destiné à l'Europe transitant par le territoire ukrainien. Les Européens avaient subi début janvier 2009 une interruption de deux semaines des livraisons russes au beau milieu de l'hiver, en raison d'un conflit gazier entre Kiev et Moscou.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés