Publicité

La BEI mobilise 3 milliards pour les PME belges souffrant de la crise sanitaire

Le président de la BEI, Wener Hoyer. ©Bloomberg

En six mois, les opérations de la BEI ont permis de garantir pour 94 milliards d'euros de financement aux PME européennes touchées par la crise sanitaire, a appris L'Echo en exclusivité. L’économie belge a bénéficié de 3 milliards.

Depuis le début de cette année, la Banque européenne d'investissement (BEI), le bras financier de l'Union européenne, a approuvé pour 11,7 milliards d'euros de garanties dans le cadre du Fonds de garantie européen (FGE), un outil d’investissement prévu par le plan de relance de 750 milliards d'euros adopté l'été dernier par l'UE. Ces opérations, qui permettent de garantir des prêts aux entreprises auprès des intermédiaires financiers, ont permis de mobiliser 94 milliards d’euros de financement pour soutenir l'économie européenne aux prises avec les retombées économiques de la pandémie de Covid-19.

94
milliards d'euros
Les garanties fournies par la BEI dans le cadre du Fonds européen de garantie ont généré 94 milliards d'euros de financement pour soutenir les PME.

Dès le début de la crise sanitaire, la BEI a été mobilisée pour venir en aide aux entreprises européennes frappées par le ralentissement de l'activité économique. Les 22 États membres de l'institution basée à Luxembourg ont constitué un Fonds européen de garantie de 24,4 milliards d'euros.

En quelques mois, près de la moitié des objectifs du FGE ont été remplis. L'argent, qui sert de garantie aux intermédiaires financiers, a permis de soutenir les entreprises, principalement des PME, touchées par la crise. La BEI table sur un effet démultiplicateur de 8 fois le volume du FGE, évalué au regard des précédentes opérations de la banque.

"Nous avons fourni des garanties à des entreprises saines à la base mais à court de liquidités à cause de la crise sanitaire."
Werner Hoyer
Président de la BEI

"Nous savions dès le début que cette crise entraînerait des difficultés pour les entreprises. Ces chiffres montrent que la réponse de l’Europe fait une réelle différence en un temps record", confie Werner Hoyer, le président de la BEI. "Nous avons fourni des garanties à des entreprises saines à la base mais à court de liquidités à cause de la crise sanitaire. Pour nous, c'est une obligation morale d'accroître nos activités."

3 milliards pour la Belgique

La Belgique a bénéficié à ce jour de garanties pour un montant de 383 millions d'euros d'opérations approuvées par la BEI. Ces garanties devraient générer 3,064 milliards de financements pour les entreprises belges.

"Ces chiffres changent vite, et ils doivent être pris avec des pincettes. D'autres opérations sont prévues ou en cours d'approbation."
Jean-Christophe Laloux
Directeur général de la BEI

Une opération de 17 millions d'euros a notamment été signée en mars avec Sowalfin.

"Ces chiffres changent vite et ils doivent être pris avec des pincettes. D'autres opérations sont prévues ou en cours d'approbation. De plus, un tiers des garanties vont à des opérations impliquant plusieurs pays", précise Jean-Christophe Laloux, le directeur général de la BEI.

Un "bouclier" pour les entreprises

Le FGE a été fondé par la BEI comme un "bouclier" de protection des entreprises européennes. "Les produits déployés sont conçus pour toucher tous les secteurs de l'économie. Il n'y a pas de concentration particulière, la crise affecte tous les secteurs", ajoute Jean-Christophe Laloux. "En outre, nous finançons les nouveaux crédits, il ne s'agit pas de refinancer des crédits existants."

"Les garanties du FGE visent à encourager les banques et les autres intermédiaires financiers à proposer des prêts dans des conditions favorables", résume Dario Scannapieco, le vice-président de la BEI. Près de 65% des fonds vont à des PME, 28% au secteur public et 7% à des equity. Chaque projet est passé à la loupe. "Nous devons vérifier que les liquidités iront bien vers l'économie réelle", ajoute-t-il.

Les fonds ont été alloués à des projets situés dans presque tous les 22 États membres de la BEI. Les opérations majeures ont eu lieu en Italie, en Finlande, en Espagne, au Portugal, en France et en Pologne.

La garantie la plus importante est allée au groupe financier finlandais Nordea. Cet accord avec la BEI lui a permis de soutenir un portefeuille de prêts jusqu'à 1 milliard d'euros, soutenant 1.100 PME au Danemark, en Finlande et en Suède.

Le résumé

  • La BEI a approuvé pour 11,7 milliards d'euros de garanties dans le cadre du Fonds européen de garantie (FEG). Ces garanties, fournies aux intermédiaires financiers, devraient permettre de mobiliser 94 milliards d’euros de financements pour aider les PME touchées par la crise sanitaire.
  • La Belgique a bénéficié à ce jour de garanties pour un montant de 383 millions d'euros d'opérations approuvées par la BEI. Ces garanties devraient générer 3,064 milliards de financements pour les entreprises belges.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés