La Belgique interdit pour 24h les vols et les trains en provenance du Royaume-Uni

©REUTERS

Juste après les Pays-Bas, la Belgique vient d'annoncer que les vols en provenance du Royaume-Uni seront interdits pour 24h à partir de minuit, suite à la découverte d'une variante du coronavirus plus contagieuse outre-Manche. Les Eurostar sont aussi concernés.

La Belgique va interdire, par précaution, les vols en provenance du Royaume-Uni à partir de ce dimanche minuit pour au moins 24 heures, a indiqué le Premier ministre Alexander De Croo dans l'émission De Zevende Dag sur la Eén (VRT). Les connexions ferroviaires Eurostar en provenance du Royaume-Uni sont également temporairement suspendues.

Le conseil des ministres restreint a pris cette décision dimanche matin "pour laisser cette mutation du virus à l'étranger", a confirmé le vice-Premier ministre Georges Gilkinet sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche (RTL), estimant que la nouvelle souche détectée était "plus dangereuse car plus contagieuse".

La mesure sera en vigueur dans un premier temps pendant 24 heures car la réflexion scientifique sur le sujet est toujours en cours. "Nous n'avons pas de réponse concluante", a déclaré Alexander De Croo.

La Belgique se concerte aussi avec la France sur la question étant donné que des trains Eurostar venant du Royaume-Uni y arrivent aussi. Les voyageurs pourraient ensuite se rendre en Belgique. C'est pourquoi des contrôles préventifs seront également menés sur les routes, a précisé le Premier ministre. "Dans 24 heures, nous évaluerons la mesure, on prend le temps de la concertation pour prendre les meilleures décisions", définitives cette fois, a justifié Georges Gilkinet.

Les voyageurs en provenance du Royaume-Uni, qui est de toute façon une zone rouge, seront surveillés de près pour garantir leur respect des règles de quarantaine. "Nous fournirons des informations très claires à tous les arrivants sur ce qu'on attend d'eux", a-t-il assuré.

Interdiction jusqu'au 1er janvier aux Pays-Bas

Les Pays-Bas ont été les premiers en Europe à émettre la nuit dernière une telle interdiction de vols en provenance du Royaume-Uni en raison de la mutation du virus qui y a été détectée. Le gouvernement néerlandais a demandé une consultation européenne sur le sujet. La décision des Pays-Bas est intervenue après la découverte aux Pays-Bas d'un probable cas de contamination par cette nouvelle variante qui a poussé le Royaume-Uni à reconfiner Londres et le sud-est de l'Angleterre.

Le ministère néerlandais de la Santé "recommande que toute introduction de cette variante du virus venant du Royaume-Uni soit limitée autant que possible en limitant et/ou en contrôlant les mouvements de passagers en provenance du Royaume-Uni". Un échantillon datant de début décembre a mis en évidence un probable cas de contamination par cette nouvelle variante du virus aux Pays-Bas. Des recherches sont en cours pour identifier la personne concernée et ses contacts potentiels.

La suspension des vols aux Pays-Bas est entrée en vigueur ce dimanche à 6h00 et restera d'application jusqu'au 1er janvier. L'interdiction concerne les vols passagers, tandis que le transport de marchandises mais aussi du personnel médical en sont exemptés. Voyager en voiture, en bateau et en train depuis le Royaume-Uni vers les Pays-Bas reste aussi possible.

Dimanche après-midi, c'était au tour de l'Italie d'annoncer suspendre les vols avec le Royaume-Uni.

Plus transmissible, mais "pas plus mortelle"

Le Premier ministre britannique Boris Johnson a annoncé samedi le reconfinement de Londres et du sud-est de l'Angleterre dès dimanche pour tenter de juguler une envolée des contaminations attribuée à une nouvelle souche du nouveau coronavirus. Plus transmissible, celle-ci ne serait toutefois pas plus mortelle ou susceptible de provoquer une forme sévère du Covid-19.

Selon le virologue Marc Van Ranst, cette variante serait déjà apparue en Belgique au cours des derniers mois.

L'OMS en contact "étroit" avec le Royaume-Uni

Sur Twitter, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a déclaré que les autorités britanniques "poursuivent leur échange d'informations et des résultats de leurs analyses et études en cours". "Nous tiendrons les États membres et le public informés dès que nous en saurons plus sur les caractéristiques de cette souche du virus et ses effets." Selon le Premier ministre britannique Boris Johnson, la nouvelle souche est jusqu'à 70% plus contagieuse. Il a souligné que rien n'indiquait que cette mutation pouvait compromettre l'efficacité des vaccins.

Ce dimanche, le président français Emmanuel Macron, la chancelière allemande Angela Merkel, le président du Conseil européen Charles Michel et la président de la Commission européenne Ursua von der Leyen se sont entretenus virtuellement à ce sujet.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés