La Croatie franchit un "pas irréversible" vers son adhésion à l'UE

Miguel Angel Moratinos, ministre espagnol des Affaires étrangères

La Croatie a ouvert mercredi les derniers chapitres de négociation prévus en vue de son adhésion à l'Union européenne, franchissant ainsi un "pas irréversible" pour son intégration au bloc européen dont elle devrait devenir le 28e membre.

"Nous avons franchi un pas irréversible sur la voie de l'adhésion de la Croatie à l'Union européenne", a affirmé au cours d'une conférence de presse à Bruxelles le ministre espagnol des Affaires étrangères Miguel Angel Moratinos, dont le pays achève mercredi soir sa présidence de l'UE.

La Croatie pourrait signer le traité d'adhésion à l'UE au premier semestre 2011, s'est félicité son homologue croate Gordan Jandrokovic. "Nous entamons le sprint final vers l'adhésion à l'UE", a-t-il dit à l'issue d'une réunion avec M. Moratinos et le commissaire européen chargé de l'Elargissement, Stefan Füle.

A Zagreb, la Première ministre croate, Jadranka Kosor, a estimé devant la presse que l'ultime phase des négociations à l'UE sera "véritablement ardue et exigeante", tout en considérant que ces négociations pourraient être achevées d'ici la fin de l'année, pour permettre une adhésion de la Croatie à l'Union d'ici 2012.

Les six prochains mois, "nous atteindrons l'objectif que nous nous étions fixés il y a près de vingt ans, celui de mener à bien les pourparlers (d'adhésion) et d'entrer dans l'Union européenne", a poursuivi Mme Kosor, faisant allusion à la proclamation d'indépendance par la Croatie de l'ancienne Fédération yougoslave, en 1991.

La Croatie a ouvert mercredi les trois derniers chapitres que les candidats à l'adhésion doivent traiter pour mettre leur législation en conformité avec les critères européens. Ces trois chapitres concernent le droit à la concurrence, la justice et les droits fondamentaux ainsi que les politiques étrangère, de sécurité et de défense.

"Nous avons pu ouvrir tous les chapitres en vue de l'adhésion définitive de la Croatie à l'UE", a affirmé M. Moratinos.

A ce jour, 20 des 35 chapitres sont clos. Treize sont toujours en discussion et deux chapitres, relatifs notamment à des questions institutionnelles, sont formels et seront clos automatiquement à l'issue des négociations d'adhésion.

Les négociations concernant la défense avaient été bloquées par la Slovénie en raison d'un litige frontalier entre les deux pays. Toutefois cet obstacle a été levé depuis que les électeurs slovènes ont approuvé par referendum le recours à un arbitrage international sur ce litige.

Les discussions sur le chapitre relatif à la Justice sont considérées comme les plus délicates. Elles dépendront notamment des conclusions du rapport sur la coopération de la Croatie avec le Tribunal pénal international (TPI).

La Croatie a présenté sa demande d’adhésion à l'Union européenne en 2003 et les négociations d'adhésion ont commencé en octobre 2005.

Des six anciennes républiques yougoslaves -- Bosnie-Herzégovine, Croatie, Macédoine, Monténégro, Serbie et Slovénie -- seule la Slovénie est membre de l'UE.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés