La fausse mort de Martin Bouygues

©REUTERS

Mort ou pas? La toile s'est enflammée ce samedi après-midi à propos du décès de l'industriel Martin Bouygues. Qui n'était finalement pas mort. Un malentendu (plutôt fameux) était à la base de cette rumeur. L'AFP a présenté ses excuses à Martin Bouygues.

Branle-bas de combat sur les sites d'information des journaux. A 14h31, l'Agence France Presse (AFP) annonçait "officiellement" le décès de l'industriel Martin Bouygues. Avant de rétropédaler dans la choucroute. Voilà en tout cas ce qu'en disait l'AFP à 14h56.

"L'industriel Martin Bouygues est décédé samedi matin, à l'âge de 62 ans, dans sa résidence de La Roche Mabile, près d'Alençon (Orne), a-t-on appris auprès du maire de la commune voisine de Saint-Denis-sur-Sarthon.

Les pompiers ont indiqué être intervenus à La Roche Mabile pour un décès, sans identifier la victime. Le maire de la commune voisine a indiqué qu'il s'agissait de l'industriel. "Je le connaissais bien, la famille de son épouse était très engagée dans la vie de la commune", a-t-il dit.

Né en 1952, l'année où son père Francis Bouygues avait fondé le groupe, Martin Bouygues en a pris la tête en 1989, après avoir en avoir gravi un à un les échelons.

Le groupe Bouygues est structuré autour de deux pôles: la construction avec Bouygues Construction (BTP, energie et services), Bouygues Immobilier et Colas (routes) et les télécoms et médias avec TF1 et Bouygues Télécom.

Implanté dans plus de 80 pays, le groupe a publié mercredi dernier ses résultats pour l'année 2014, marqués par un bénéfice net de 807 millions d'euros pour un chiffre d'affaires de 33,1 milliards d'euros".

Démenti

Quelques minutes plus tard, à 15h15, le groupe TF1 démentait via l'agence Reuters, cette fois.

"TF1 DEMENT LA MORT DU MARTIN BOUYGUES, PDG DU GROUPE BOUYGUES -

PORTE PAROLE"

Ce démenti de TF1 était aussitôt suivi d'un autre démenti du groupe Bouygues. "Le groupe Bouygues dément formellement le décès de son PDG et déplore qu'une telle rumeur ait pu se propager".

In fine, à 15h49, l'AFP rappelait sa dépêche. 

ANNULATION:  L'industriel français Martin Bouygues est décédé samedi (officiel)  tm/alc/chp/cpy/bpi/alc
ANNULATION:
L'industriel français Martin Bouygues est décédé samedi (officiel)

Morale de l'histoire? Martin Bouygues sera "resté mort" 1h18 minutes. 

Plates excuses

L'AFP a annulé les deux dépêches précédemment diffusées et la direction a immédiatement présenté ses excuses.

"Nous prenons cet incident très au sérieux et menons une enquête au sein de la rédaction pour comprendre comment une telle faute a pu être commise", a déclaré la directrice de l'information, Michèle Léridon.
"Nous présentons nos plus plates excuses à Martin Bouygues, à ses proches, à son groupe, ainsi qu'à tous nos clients", a-t-elle ajouté. 

Le PDG de l'AFP Emmanuel Hoog a lui aussi présenté ses excuses à Martin Bouygues et a déploré sur Twitter "cette faute inacceptable".

Cette annonce erronée a suscité samedi en France une importante émotion sur les réseaux sociaux et plusieurs médias se demandaient comment une telle erreur avait pu être commise. 

Sur la base d'une première alerte obtenue par un journaliste de l'agence, l'AFP avait tenté d'obtenir des confirmations. L'information erronée a ensuite été diffusée sur la base d'un malentendu avec un élu local.
Mais la direction de l'AFP relève qu'au delà de ce malentendu, c'est une série de dysfonctionnements qui sont à l'origine de l'erreur.

"Les règles rédactionnelles élémentaires dans ce type de situation ainsi que les procédures de validation vont être rappelées", a précisé Michèle Léridon. 
"La réputation de l'agence est fondée d'abord sur sa fiabilité. Nous mettons, au quotidien, tout en oeuvre pour qu'elle ne soit pas entâchée de tels dysfonctionnements". 

 

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés